Sommaire
Senior Actu

France – Un livre fort pour repenser la place que la société réserve à ses 'vieux'


Le dernier livre de Jérôme Pellissier, « La nuit tous les vieux sont gris – La société contre la vieillesse - », paru en avril dernier aux éditions « Bibliophane », continue de faire parler de lui. Et il y a de quoi, car son auteur s’engage à dénoncer avec pertinence la façon dont la société « traite ses vieux », à nous faire repenser les stéréotypes que nous leur attachons, « pour nous éviter, quand viendra notre tour, de vivre nos 20 ou 30 dernières années dans la maladie et le rejet ». Jérôme Pellissier, 32 ans, ancien enseignant et journaliste, travaille aujourd’hui dans le milieu associatif. Il a déjà fait paraître, en 2002, « Les Insensés » aux éditions « Joëlle Losfeld », abordant le thème de la vieillesse sous l’angle du roman. Dans cette nouvelle publication, un essai remarquable, l’auteur observe que jamais les vieux n’ont été aussi rejetés qu’aujourd’hui, jamais leur parole n’a été aussi étouffée, jamais l’obsession de la jeunesse, de la beauté et l’angoisse de la mort n’ont été aussi forts. Au contraire, l’existence des vieux « est essentiellement perçue en termes de coûts et de ‘problème’ à résoudre », ils sont malades, fous, diminués physiquement « donc » intellectuellement, laids. Au bout du compte, « on meurt dans la haine de soi, pas dans l’amour ». La société ne sait pas que faire de tous ceux qui ne travaillent plus, alors que la durée de vie s’allonge. Il est temps de repenser la vieillesse et notre propre vieillissement.


Publié le Mercredi 27 Août 2003 dans la rubrique Culture | Lu 913 fois