Sommaire
Senior Actu

France - Un 'Haut Conseil' de l'Assurance maladie doit préparer la réforme


Le ministre de la Santé, a lancé, le 2 septembre dernier, la première étape du processus de la modernisation de l'Assurance maladie, dont la réforme est annoncée pour l’automne 2004, en recevant François Chérèque (CFDT), Marc Blondel (FO), puis Bernard Thibault (CGT). Il poursuivra ces premières consultations jusqu'en début de semaine prochaine. Un “Haut Conseil de l'Assurance maladie”, structure d'expertise et de concertation pérenne, sera installé mi-septembre, et aura pour objectif d’établir un diagnostic (sous deux à trois mois) avant de conduire la concertation pendant dix mois.

Dans un communiqué, hier, le ministre de la Santé précise que les adaptations de notre système doivent “garantir les valeurs fondatrices de notre Sécurité sociale : juste et solidaire, mais aussi responsable, et faire en sorte que chaque euro dépensé le soit justement. Il n'y aura ni privatisation, ni étatisation. ”

En 2004 les branches famille, vieillesse, accidents du travail de la Sécu seront tout juste à l'équilibre, tandis que la branche maladie devrait continuer de se creuser de 5 milliards chaque année.
La création de différents forfaits, qui avait été évoquée cet été (1 euro sur la feuille de soins ou 50 centimes par boîte de médicament), est abandonnée.

Le ministre continuera de recevoir aujourd’hui et demain, les autres responsables des confédérations syndicales, des organisations patronales, mutualistes et des professions de santé.


Publié le Vendredi 5 Septembre 2003 dans la rubrique Divers | Lu 351 fois