Sommaire
Senior Actu

France - Transformation d'un foyer d'immigrés en Ehpad dans les Hauts-de-Seine


De très nombreux immigrés arrivés en France dans les années 60/70, en provenance du Maghreb ou d’Afrique noire, arrivent maintenant à l’âge de la retraite. Parmi eux, certains ont vécut presque toute leur vie dans des foyers, seuls, loin de leur famille restée dans leur pays d’origine. Cette population a maintenant dépassé l’âge de la retraite et vieillit dans ces foyers logements qui deviennent, de facto, des maisons de retraite.

Dans cette optique, le Conseil général des Hauts-de-Seine soutient la transformation d'un foyer de travailleurs migrants en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) à Colombes (92).

Et de rappeler qu’ « en 2002, le Comité interministériel à l'intégration a préconisé l'expérimentation d'une transformation d'un foyer de travailleurs migrants afin de prendre en compte les besoins des résidents vieillissants. »

L'objectif est de permettre aux résidents immigrés de rester dans le foyer où ils vivent depuis de nombreuses années, même lorsque ce vieillissement est accompagné d'une perte d'autonomie.

L'association « Accueil et Formation dite AFTAM » propose, pour ce dispositif, son site de Colombes. Ce foyer de travailleurs migrants qui doit faire l'objet d'une réhabilitation compte-tenu de sa vétusté, serait transformé en une résidence sociale d'une capacité de 104 lits, associée à un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) de 36 lits. Cet EHPAD aurait pour vocation d'accueillir les migrants âgés de la résidence sociale.

Lors de la séance publique du 7 décembre 2004, Nicolas Sarkozy, président du Conseil général des Hauts-de-Seine, s'est engagé, notamment, à garantir le financement de l'hébergement : il prendra en charge les frais de séjour des résidents de 60 ans et plus ayant leur domicile de secours dans les Hauts-de-Seine.

Le communiqué précise que « ce foyer pour résidents immigrés retraités est le premier établissement de ce type à comporter une section pour personnes âgées dépendantes. » et que « ce dossier est conforme aux propositions d'orientation du schéma gérontologique en cours » et qu’il « a fait l'objet d'une instruction conjointe avec les services de l'Etat ».


Publié le Lundi 20 Décembre 2004 dans la rubrique Divers | Lu 5166 fois