Sommaire
Senior Actu

France – Symphonia, présentation d’une jeune société sur le marché de l’aide à domicile

A l’heure ou le marché de l’aide à domicile est en pleine évolution, notamment avec le récent lancement du plan de développement des services à la personne du ministre de l’Emploi et de la Cohésion sociale Jean-Louis Borloo, découvrons une jeune société qui s’est lancée sur ce secteur l’été dernier à Paris, dans le 13ème arrondissement. Entretien avec Christophe Lacroix et Sébastien Buée, co-gérants de l’entreprise Symphonia.


S. Buée et C. Lacroix

Est-ce que vous pouvez nous présenter les fondateurs de Symphonia et nous expliquer votre concept ?

La société Symphonia a été créée en juillet 2004 par quatre associés. Tout d’abord, Mme Jeanne Ehuletche, aide soignante à domicile. Elle est notre référent en matière d’éthique et nous apporte son expérience d’employée à domicile. Elle participe au choix des candidats à l’emploi et veille à la qualité des prestations fournies. Elle est ainsi la « responsable qualité » de notre entreprise. Sébastien Buée est un ancien consultant en analyse sectorielle et professeur d’économie en activité, il s’occupe de la partie liée aux ressources humaines, en collaboration avec Mme Ehuletche. Christophe Lacroix, après avoir été ingénieur commercial au sein d’une société de services informatique, est devenu le conseiller clientèle de Symphonia. Enfin, Séverine Daussin, expert comptable stagiaire, nous aide ponctuellement en matière comptable, fiscale et sociale.

A l’origine, chacun de ces associés avait personnellement développé l’idée d’une société d’aide à domicile. Christophe Lacroix souhaitait développer des systèmes informatiques pour réduire l’isolement des personnes âgées et Sébastien Buée souhaitait proposer des cours à domicile. De leur côté, conscientes des enjeux liés au vieillissement de la population, Séverine Daussin et Jeanne Ehuletche avaient également mûri l’idée d’une société d’aide à domicile. Finalement, la confrontation de ces différents projets individuels a donné naissance à un projet commun.
 

Quels sont les types de services que vous proposez pour les personnes âgées ? A quel prix ?

La gamme de nos services est large. Nous proposons aussi bien du ménage, du repassage, de l’accompagnement (promenades, aide aux courses, …), de la présence, de l’écoute, de la discussion, des lectures, de la rédaction, des jeux, des aides aux repas, mais aussi et en cas d’absence momentanée ou prolongée, le ramassage du courrier, le soin des animaux domestiques ou encore l’arrosage des plantes. En fait, nous nous adaptons aux clients qui souhaitent une intervention légère de quelques heures comme à ceux dont les besoins sont plus conséquents.

En ce qui concerne nos tarifs, ils varient en fonction de la nature de la prestation et du niveau de l’intervenant. Par exemple, le tarif de base pour une aide ménagère s’élève à 18 euros de l’heure mais celui-ci est dégressif en fonction du nombre d’heures choisi dans le mois. Pour une auxiliaire de vie, le tarif de base est de 20 euros de l’heure.

L’agrément simple délivré par la Direction du Travail nous permet d’intervenir sur toute l’Ile-de-France pour de l’aide ménagère. Cependant, dans un premier temps, nous avons limité notre rayon d’action au marché parisien. Une part importante de nos clients réside dans les 13ème et 14ème arrondissements de Paris. D’ailleurs, nous disposons d’une boutique dans le 13ème où nous invitons à venir, toute personne désireuse d’obtenir plus d’informations.

Comment sélectionnez-vous le personnel qui est appelé à travailler avec les seniors ?

France – Symphonia, présentation d’une jeune société sur le marché de l’aide à domicile
En ce qui concerne les auxiliaires de vie, nous recherchons exclusivement des titulaires des diplômes DEAVS et BEP sanitaire et social. Ceux-ci ont permis une reconnaissance et une valorisation des métiers d’auxiliaire de vie et d’aide ménagère

Outre le diplôme, nos intervenants sont expérimentés et sélectionnés sur la base de critères tels que le dynamisme, la rigueur et la capacité d’écoute. Mais ce que nous recherchons avant tout, ce sont des personnes motivées et ayant un bon relationnel. Enfin, nos intervenants sont encadrés et conseillés par l’un des membres de Symphonia qui leur apporte toute son expérience du secteur de l’hospitalisation à domicile.

Dans la mesure du possible, les auxiliaires de vie sélectionnées habitent à une distance raisonnable du domicile de la personne âgée pour permettre une continuité des services même en cas de grève dans les transports.

Avec l'arrivée du plan Borloo des grosses structures devraient prochainement apparaître. Comment vous positionnez-vous par rapport à ces nouvelles enseignes ?

Le plan de Cohésion Social de Monsieur Borloo démontre que le gouvernement prend conscience des enjeux économiques du secteur et souhaite rattraper le retard pris sur nos voisins européens.

Il est évident que ce plan va encourager les grosses structures (assurances, caisse de retraites, organismes bancaires…) à se positionner sur ce secteur.

Nous espérons néanmoins que le respect de la personne, la proximité ainsi que la relation privilégiée existant entre l’organisme, l’intervenant, la personne âgée et sa famille resteront des valeurs fortes de l’aide à domicile. Chez Symphonia, nous ferons en sorte de garder cet état d’esprit.

Comment le marché de l’aide à domicile a-t-il évolué ces derniers temps ?

Nous constatons que le secteur de l’aide à domicile tend à se professionnaliser. Toutefois, de nombreuses institutions ou administrations restent encore réticentes à l’idée de travailler avec des sociétés privées telles que la nôtre. Or, le secteur associatif et les organismes privés se complètent plus qu’ils ne s’opposent. En effet, les besoins dans ce secteur sont réels et doivent permettre à tous les intervenants d’exister et de se développer. L’enjeu est double : le développement du secteur de l’aide à domicile est une nécessité pour améliorer les conditions de vie des personnes âgées mais c’est aussi un potentiel de création d’emplois non négligeable.
 


Publié le Mardi 1 Mars 2005 dans la rubrique Aides à domicile | Lu 5101 fois