Sommaire
Senior Actu

France - Surmortalité des aînés dûe à la canicule


Les aînés comme les malades cardiaques ou bien les personnes souffrant de problèmes respiratoires sont les premières victimes des pics de chaleur. Le 23 juin dernier, les services de santé publique de l'hôpital de la Timone à Marseille mettaient en garde la population au sujet de la surmortalité des personnes âgées en période de grosses chaleurs. Les médecins recommandent donc qu'à partir de 65 ans, un linge mouillé soit appliqué régulièrement sur le visage et les avant-bras. Boire de manière démesurée de l'eau est fortement déconseillé, surtout pour les femmes. En effet, à partir d'un certain âge, ces dernières ne l'éliminent plus par la transpiration. Une consommation supérieure à la normale, peut entraîner des complications comme des oedèmes des membres inférieurs ou même du poumon. Rappelons qu'en 1983, 480 personnes âgées étaient décédées des suites de la canicule marseillaise. Plus proche de nous encore, au début du mois de juin, une personne âgée était conduite en urgence au CHU de Besançon pour cause de déshydratation aiguë. Après une forte fièvre, le patient est tombé dans le coma. L'absence de vent et la chaleur (ici 35°C) contribuent à la formation d'un polluant dit secondaire mais qui reste tout de même très nocif : la concentration d'ozone. Pour combattre cette chaleur qui s'est aussi abattue ce mois-ci sur Jackson (Tennessee - Etats-Unis), les autorités locales ont distribué aux citoyens 530 ventilateurs. De nombreux seniors, dépourvus de climatisation ou n'ayant qu'une faible ventilation, ont pu bénéficier de cette aide.


Publié le Lundi 23 Juin 2003 dans la rubrique Divers | Lu 364 fois