Sommaire
Senior Actu

France – Soins dentaires des seniors : le Bucco-Bus va à leur rencontre

A partir du mois de mars prochain, un cabinet dentaire itinérant, inauguré en janvier dernier, parcourra les rues de la capitale pour aller donner des soins dentaires aux personnes âgées directement sur leur lieu de résidence. Ce concept a pu voir le jour grâce au travail commun de la caisse primaire d'assurance-maladie de Paris (CPAM) et l'Union française de santé bucco-dentaire (UFSBD). C’est une première en matière de prise en charge de la santé bucco-dentaire des personnes âgées dépendantes.


En 2001, l'Institut de Prophylaxie Infantile de la CPAM de Paris a réalisé une enquête sur 298 personnes âgées (87 ans en moyenne) réparties dans trois EHPAD représentatifs de l'Est parisien. Cette étude a montré un état bucco-dentaire gravement altéré : presque 9 personnes âgées dépendantes sur 10 (88 %) avaient besoin d'une consultation et les deux tiers d'entre elles n'avaient pas consulté de dentiste depuis au moins cinq ans. Les besoins prothétiques n'étaient que peu pris en compte et parmi les pensionnaires partiellement dentés, 4 dents en moyenne étaient cariées ou à l’état de racine. En conclusion, des résidents globalement résignés à renoncer aux soins, alors que dans bien des cas, des gestes thérapeutiques simples pourraient améliorer le confort dentaire de ces seniors.

Depuis cette enquête, il semblerait que la situation n'ait pas réellement changé. La prise en charge des soins reste un véritable problème chez les personnes âgées dépendantes. L’accès physique aux soins, est en effet rendu plus difficile par la perte d’autonomie. Pourtant, en 2005, on estime que les trois-quarts des personnes âgées ne peuvent plus s’alimenter correctement à cause de l’état de leur bouche. Les conséquences sont sérieuses (dénutrition ou infections générales) qui aggravent encore leur état de santé.

Pourtant, l’activité physique et une alimentation équilibrée, permettent de vieillir en meilleure santé. Une baisse de la capacité masticatoire peut ainsi conduire à une diminution des apports alimentaires (en qualité et quantités). Cette situation peut entraîner le patient dans une spirale qui le conduit à la perte d’autonomie et à de nombreuses pathologies aggravantes (cardio-vasculaires ou diabète par exemple). De même, la détérioration de la cavité buccale est aussi vécue comme une véritable souffrance (problème de mastication, de communication ou d’esthétique). Sa dégradation symbolise la perte de la santé, de la jeunesse et de l’estime de soi. Ces conséquences peuvent conduire la personne âgée à se replier sur elle-même. La prise en charge adaptée des problèmes buccodentaires des seniors s’avèrent donc capitale.

Face à ce problème de Santé Publique, la CPAM de Paris et l’UFSBD se sont associées pour tenter de résoudre cette situation. En effet, les établissements accueillant les personnes âgées disposent rarement d’un cabinet dentaire, les dentistes ne sont pas toujours très accessibles (éloignement ou cabinet en étage)… Ainsi, la volonté d’assurer des soins de base à « haute valeur soulageante » se trouve vite confrontée au manque d’autonomie des résidents. Si 15 à 20% des personnes pourraient se rendre dans un cabinet dentaire extérieur à l’établissement, 75 à 80% d’entre eux nécessiteraient la réalisation des soins au lit ou à proximité immédiate de la résidence.

Ce Bucco-bus est un cabinet dentaire entièrement équipé et itinérant. Il se veut un moyen innovant, permettant de prodiguer sur place, des soins dentaires aux personnes âgées. Cette unité est équipée : d’une nacelle élévatrice ; d’un fauteuil dentaire avec assise pivotante et kart roulant qui permet les soins aussi facilement sur le fauteuil dentaire que sur un fauteuil roulant et enfin d’un personnel qualifié.

A partir de mars prochain, 1 600 personnes pourront profiter de ce Bucco-bus qui stationnera devant une dizaine d’institutions des 20 arrondissements parisiens. Des dentistes libéraux, préalablement formés, donneront des soins adaptés (caries, extractions, soins parodontaux, réhabilitation des prothèses, prothèses..) aux personnes âgées.

Conscients que cette action est réalisée en direction de personnes fragiles (polypathologies, perte d’autonomie) à l’espérance de vie très diminuée, elle se fera dans le plus strict respect de l’intégrité et de la dignité de la personne, sans proposer à cette population des réhabilitations bucco-dentaires longues et onéreuses au bénéfice médical réduit. Le but de ce programme est de réduire les souffrances physiques et morales consécutives au mauvais état bucco-dentaire. L’amélioration de la qualité de vie des personnes âgées dépendantes reste la priorité.

Le budget de cette plate-forme s'élève à 200 000 euros, financé par le Fonds d'amélioration de la qualité des soins en ville (Faqvs) et le conseil régional d'Ile-de-France.
France – Soins dentaires des seniors : le Bucco-Bus va à leur rencontre


Publié le Mardi 8 Février 2005 dans la rubrique Santé | Lu 11571 fois