Sommaire
Senior Actu

France – Signature d’un protocole d’engagement « Label Habitat Seniors Services »

Un protocole d’engagement intitulé « Label Habitat Senior Services » visant à labelliser des logements pour les seniors a été signée mardi 12 avril 2005 à l’hôtel de ville de Reims (Marne) par Mme Catherine Vautrin, secrétaire d’Etat aux Personnes âgées et M. Marc Philippe Daubresse, ministre délégué au Logement et à la Ville entre l’Etat, le Conseil général de la Marne, la ville de Reims et le Foyer rémois, partenaires de ce projet.


Ce Label Habitat Senior Services , impulsé par l’association Delphis qui regroupe seize sociétés anonymes HLM gérant plus de 132.000 logements sociaux sur onze régions, souhaite proposer aux personnes âgées un habitat alternatif aux structures spécialisées, leur permettant de rester à domicile le plus longtemps possible dans un cadre de vie garantissant la mixité des publics.

Conscient du vieillissement de la population, Delphis a décidé, depuis plusieurs années, de mener une réflexion sur le logement des personnes âgées et à travailler sur leur maintien à domicile. « Dans les organismes de logement social, qui hébergent 15% de la population, 24% des titulaires de bail ont plus de 60 ans » et « ce pourcentage augmente d’un point tous les ans » précise M. Francis Déplace, directeur de Delphis. Bien entendu, « cette évolution démographique implique une croissance rapide des problèmes liés au handicap et à la dépendance » ajoute le responsable de l’association.

D’où l’importance d’envisager dès maintenant, le maintien à domicile de ces personnes âgées, qui passe par la mise en œuvre d’une politique d’habitat adaptée visant à répondre aux besoins de demain. « S’il est indispensable de s’occuper des quartiers qui vieillissent, il l’est tout autant d’accompagner les personnes vieillissantes qui résident dans ces quartiers et de leur permettre de bien vieillir dans la ville » indique Mme Vautrin. Et d’ajouter que tous les acteurs de ce secteur « doivent unir leurs efforts pour anticiper au mieux les conséquences de la révolution de la longévité ».

Le Foyer Rémois, entreprise privée et bailleur social, va donc expérimenter cette offre développée en terme de services (actes de petit bricolage, mise en place de téléalarme, aide à certains actes administratifs) et d’adaptation du bâti (logement, abord et parties communes) pour les aînés, sur les quartiers Europe, Wilson et Centre-Ville. Et de préciser que ces « sites ont été retenues selon les critères de proximités des commerces et des équipements publics et d’accessibilités par les réseaux de transports ». Il s’agit d’une « expérimentation originale » et d’un « projet local à forte portée emblématique pour le pays » qui « témoigne de la prise en compte croissante du vieillissement dans les politiques urbaines et spécifiquement les politiques de l’habitat » a souligné Mme Vautrin.
Mme Vautrin et Mr Daubresse signant le protocole © Senioractu.com 2005

Francis Déplace, directeur de Delphis
Ce label sera attribué de façon diffuse sur l’ensemble immobilier du Foyer Rémois. Il sera appliqué à certains logements en fonction des possibilités d’adaptation du bâti et de l’environnement de services existants. Il souhaite répondre à plusieurs objectifs : structurer à long terme la politique des bailleurs vis-à-vis des personnes âgées et handicapées ; proposer aux bailleurs une méthodologie basée sur le partenariat avec les acteurs locaux du maintien à domicile ; développer au niveau local une offre durable de logements adaptés aux aînés et enfin, faire connaître cette offre au niveau du territoire pour l’ensemble des acteurs concernés.

Un diagnostic reposant sur un outil informatique appelé Plan Stratégique du Patrimoine Personnes Âgées (PSP – Personnes âgées) devrait permettre au bailleur d’identifier : les ensembles immobiliers présentant un problématique vieillissement préoccupante ; les ensembles les plus adaptés au maintien à domicile des personnes âgées et les logements sur lesquels des adaptations ont déjà été apportées pour ces personnes.

Dans un premier temps, trois autres sociétés HLM en plus du Foyer Rémois testeront le label : Seine Manche Immobilière (Yvetot en Seine Maritime) ; La Société Dauphinoise pour l’habitat (Grenoble) et Habitat du Nord (Villeneuve d’Ascq). Sur ces quatre sites, des enquêtes de terrain seront menées en 2005, afin de définir les besoins des personnes âgées en terme de bâti et de services de proximité. Courant 2006, les personnels de proximité (gardiens d’immeubles, personnel des agences de proximité…) seront formés afin qu’ils aient une meilleure connaissance des problématiques des personnes âgées et enfin, en 2007, le label sera mis en place sur les sites pilotes. Des enquêtes de satisfaction, permettront alors de vérifier l’efficacité du dispositif.

« Faciliter la "pratique de la ville" aux personnes âgées, mieux répondre à leurs besoins en matière d’habitat, de transports, d'accès aux services, renforcer le lien entre les générations dans les quartiers, dans chaque immeuble, voila autant de défis que nous devons relever ensemble » a indiqué la secrétaire d'Etat, ajoutant qu’il « est nécessaire de construire des établissements pour personnes âgées dans les quartiers, des maisons de retraite à taille humaine bien insérées dans leur environnement et permettant de maintenir les aînés pleinement intégrés à la vie de la Cité ».


Publié le Vendredi 15 Avril 2005 dans la rubrique Habitat | Lu 9550 fois