Sommaire
Senior Actu

France - Sanofi-Synthélabo a choisi le Plan d’Epargne Retraite Collectif de SG AM


Afin de permettre à ses employés de se constituer, avec l’aide de son entreprise, un complément de retraite « avantageux et souple », le groupe Sanofi-Synthelabo a choisi le Plan d’Epargne Retraite Collectif (PERCO) de SG AM.

Le salarié peut choisir d’investir dans son PERCO la participation et l’intéressement au titre de l’exercice 2003 et peut effectuer des versements volontaires. Ces sommes sont complétées par un abondement de l’entreprise, qui peut aller jusqu’à 150% des sommes versées. L’épargne, investie dans le PERCO Sanofi-Synthelabo jusqu’à la retraite, bénéficie d’une exonération d’impôt sur les plus-values. Chaque salarié pourra récupérer son épargne retraite soit sous forme de rente viagère, partiellement fiscalisée, soit en capital exonéré d’impôt sur le revenu. En cas d’acquisition d’une résidence principale ou en cas d’accidents de la vie (invalidité, fin de droits au chômage, surendettement, décès) et conformément au décret publié le 8 mai 2004, le salarié peut disposer de cette épargne par anticipation.

La gestion financière des actifs est effectuée au travers de quatre Fonds Communs de Placement d’Entreprise (FCPE), gérés par SG AM : « Retraite 100 % Actions », « Retraite 100 % Obligations », « Retraite 100 % Monétaire » et « Actions Ethique et Solidaire ». Les salariés peuvent choisir entre deux modes de gestion : « la gestion pilotée retraite », destinée à ceux qui visent le meilleur équilibre entre rendement et risque et « la gestion libre », destinée aux salariés qui souhaitent réaliser eux-mêmes leur allocation d’actifs entre les différents FCPE.

Avec les lancements du PERCO Sanofi-Synthelabo et du PERCO Arcancia (commercialisé par le réseau de la Société Générale et destiné aux entreprises et aux professionnels), SG AM souhaite démontrer « que le PERCO répond aux besoins d’entreprises de toutes tailles et apporte une excellente solution d’épargne retraite à leurs salariés, quels que soient leurs âge et niveau de revenus. »

Régis Mayer © Senioractu.com 2004


Publié le Mardi 18 Mai 2004 dans la rubrique Retraite | Lu 1817 fois