Sommaire
Senior Actu

France - Retraites : Le débat parlementaire sur les retraites s’annonce houleux


Les députés ont engagé le 10 juin dernier, sur fond de grèves et de manifestations, l’examen du projet de loi sur la réforme des retraites. Le premier ministre, Jean-Pierre Raffarin, a ouvert en personne un débat qui s’annonce houleux et à l’issue duquel il a engagé la crédibilité de son gouvernement. Les discussions risquent de durer bien au-delà des deux semaines prévues. En effet, l’opposition est décidée à mener une rude bataille contre cette réforme préparée par le ministre des Affaires sociales, François Fillon, et a déposé environs 8500 amendements. C’est ainsi que le PS et le PC, malgré leur affirmation de ne pas faire obstruction aux débats, a prévu de défendre toutes les motions de procédures pour retarder, voire bloquer, l’examen de ce texte de 81 articles. Le groupe UDF, lui, a réaffirmé son soutien à cette réforme tout en estimant qu’elle comportait des lacunes. Il souhaite l’amender mais réclame notamment la suppression progressive des régimes spéciaux. Le groupe UMP, quant à lui, fait bien entendu bloc autour de Fillon. Jacques Barrot, président du groupe chiraquien, a affirmé « nous ne partirons pas en vacances avant que le texte soit voté ». Le parti de la majorité se dit par ailleurs être prêt à aller jusqu’au bout des discussions, même s’il faut y passer l’été. C’est ainsi qu’il n’est pas prévu de faire appel à l’article 49, alinéa 3, de la Constitution qui permet d’abréger les débats. Malgré tout le gouvernement estime que la date du 14 juillet constitut un objectif raisonnable.


Publié le Mercredi 11 Juin 2003 dans la rubrique Retraite | Lu 511 fois