Sommaire
Senior Actu

France - Récompenses pour la recherche en biologie du vieillissement


Hubert Falco, secrétaire d’Etat aux Personnes âgées, a remis le 21 janvier dernier le prix FNG-Servier de Biologie récompensant le meilleur mémoire du DEA en Biologie du Vieillissement. Pour la 12ème année consécutive, la Fondation Nationale de Gérontologie (centre de ressources national sur les questions relatives à la vieillesse et au vieillissement) et le laboratoire Servier (laboratoire indépendant français qui investit dans la recherche fondamentale) se sont associés pour récompenser les chercheurs passionnés par ce domaine.

Cette année, le prix FNG-Servier a été remis à deux chercheuses : Anne Bigot pour son mémoire sur les « arrêts prolifératifs de myoblastes humains » et Anne-Sophie Rolland pour son travail sur la « modification de l’activité métabolique de la voie thalamo-corticale dans les syndromes parkinsoniens ». Si le premier a pour but de mieux comprendre la capacité récupératrice chez les personnes âgées, le second est consacré à la compréhension des dysfonctionnements moteurs dans la maladie de Parkinson et à l’identification des cibles thérapeutiques potentielles.

L’allongement de la durée de vie et le vieillissement de la population qui en découle constituent un véritable enjeu pour les années à venir. La compréhension de leurs mécanismes devient donc une nécessité, puisqu’il faut en anticiper les difficultés grâce à la recherche fondamentale. Si le sujet est passionnant, la voie de la recherche en biologie du vieillissement est difficile. Hubert Falco a apporté son soutien aux deux lauréates, les encourageant dans la poursuite de leurs travaux. Il a souligné que « le gouvernement n’est pas décidé à abandonner ses chercheurs ».

La FNG, centre de recherche et de formation, a décidé d’ouvrir son enseignement à des chercheurs venant de formations diverses. Elle espère ainsi déclencher de nouvelles vocations.


Publié le Mercredi 28 Janvier 2004 dans la rubrique Santé | Lu 526 fois