Sommaire
Senior Actu

France : RFI, semaine spéciale seniors


Dans le cadre de la semaine spéciale consacrée au vieillissement dans le monde sur RFI, Juan Gomez consacrait aujourd’hui ses « Appels sur l’actualité » à la vision des personnes âgées dans le monde. Pour réagir aux témoignages des auditeurs, il s’était entouré de Françoise Barney et de Mamadou Coumé. Françoise Barney est directrice de « La Flamboyance », une association subventionnée en partie par le ministère de la Culture et qui a pour ambition de faire changer la perception de la vieillesse en faisant jouer aux seniors un rôle social et culturel. Quant à Mamadou Coumé, il exerce la gérontologie et la gériatrie au Sénégal.


France : RFI, semaine spéciale seniors
Lorsque Marguerite, retraité parisienne, affirme se sentir en très bonne santé, active et utile, Françoise Barney souligne qu’il ne faut pas globaliser la notion de « retraités ». Aujourd’hui, avec l’allongement de l’espérance de vie, le troisième âge représente presque trois générations et l’on ne peut comparer une personne de 60 ans et une personne qui en a 90. Chaque génération de seniors a ses besoins et ses aspirations propres. C’est ensuite Yvan, parisien d’origine africaine qui prend la parole pour donner son opinion sur la différence de perception du vieillissement entre les sociétés africaines et occidentales. Selon lui, s’il existe un certain racisme anti-âge en occident, c’est parce que l’individu n’a de valeur que s’il est productif. Barney confirme et explique que dans les pays développés, une personne n’est jugée que par rapport à son rôle économique. Lorsqu’on est trop jeune ou trop vieux pour être productif, on est considéré comme inutile. Mamadou Coumé réagit et oppose à cette vision « capitaliste » de l’individu, la perception africaine. En Afrique, nous dit-il, la personne âgée constitue la matrice de la société. Elle assure un lien social de transmission du savoir et est considéré comme un gardien de la mémoire familiale et des traditions. Plus les personnes vieillissent, plus elles sont considérées comme sages et plus on les respecte.

Le témoignage suivant, celui de Claude, porte sur les maisons de retraite. Elle a récemment placé sa mère en institution et dit être très choquée par le traitement qui est réservé aux résidents. Claude reproche notamment aux institutions d’infantiliser les personnes âgées et une utilisation abusive de médicaments. Barney confirme cela mais tient à souligner qu’en 20 ans de nombreux progrès ont été faits avec des maisons de plus en plus ouvertes sur l’extérieur. Elle estime également qu’on peut trouver de très bonnes maisons de retraites et que le maintien à domicile n’est pas toujours indiqué, certaines personnes vivant seules et souffrant de solitude. Tout n’est pas tout blanc ou tout noir en somme, nous dit Barney. Juan Gomez questionne Mamadou Coumé sur l’existence de maisons de retraite au Sénégal et s’entend répondre qu’en Afrique, l’idée de placer une personne âgée en institution est tout simplement impensable. Cela ne fait pas partie de la culture africaine qui, on l’a dit, est basée sur le respect des anciens. Mais selon Coumé, le vieillissement de la population africaine doit impérativement devenir une priorité pour les gouvernements, sous peine de voir la tradition de solidarité familiale s’estomper, voire disparaître. Par ailleurs, le nombre croissant de seniors en Afrique risque d’engendrer une paupérisation des populations. En effet, si la plupart des pays d’Afrique de l’ouest sont dotés d’un système de retraite, ainsi que nous l’indique Coumé, de nombreuses personnes en sont exclues parce qu’elles ne travaillent pas dans le système formel.

L’émission s’est conclue sur le souhait de Françoise Barney de voir les sociétés occidentales s’inspirer des modèles africains où la personne âgée a toute sa place dans la société. On pourrait également imiter certains de nos voisins européens, comme la Grèce, qui ont su trouver des solutions intermédiares entre maisons de retraites et maintien à domicile.


Publié le Vendredi 20 Juin 2003 dans la rubrique Divers | Lu 2512 fois