Sommaire
Senior Actu

France – Publication du premier rapport épidémiologique sur la canicule


Selon une étude publiée aujourd’hui dans un numéro spécial du Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire (BEH), sur un total de 15 000 décès supplémentaires attribués à la canicule de cet été, près de 3 000 sont survenus dans des maisons de retraite, et plus de 6 000 à l’hôpital ou en clinique.
Selon l'analyse de la surmortalité globale entre le 1er et le 20 août, le nombre de décès a été multiplié par deux dans les maisons de retraite, par 1,7 à domicile et 1,5 dans les hôpitaux. Au total, durant cette période : 42% des décès excédentaires sont survenus à l’hôpital, 35% à domicile, 19% dans les maisons de retraite ou hospice et 3% en cliniques.
Selon le BEH, près de la moitié de ces personnes décédées à l'hôpital venaient de maisons de retraite et de centres de long séjour accueillant des résidents souvent très âgés et dépendants.
De plus, alors que l'isolement des personnes âgées seules à domicile a été souvent évoqué pour expliquer la surmortalité, l'étude montre que 16% des personnes mortes d'un coup de chaleur à l'hôpital habitaient seules, alors que 20% vivaient accompagnées dans un logement et qu'environ 1% étaient sans domicile. Les autres, soient 63% au total, résidaient en institution. Ces institutions étaient le plus souvent des maisons de retraite (47%), un centre de long séjour (25%), un hôpital (25%), une clinique ou un centre spécialisé (3%).



Publié le Mardi 25 Novembre 2003 dans la rubrique Divers | Lu 381 fois