Sommaire
Senior Actu

France - Premier contrat d'assurance 'perte d'emploi' destiné aux cadres quinquagénaires


La CAMEIC a lancé le 1er juillet dernier, « AGAPE Kinka », contrat d'assurance perte d'emploi destiné aux salariés de plus de 55 ans, cotisant au régime des cadres. Ce produit a été mis en place alors que les chiffres du chômage des cadres en France sont en augmentation : plus 28 % entre 2001 et 2002, les plus touchés étant les quinquas. Une enquête réalisée par la CAMEIC auprès de ses adhérents a d'ailleurs fait apparaître qu’à partir de 45 ans, les cadres commencent à s'inquiéter de leur avenir professionnel, après 55 ans.

D'où l'idée d'AGAPE Kinka, contrat qui offre aux souscripteurs une garantie, jusqu'à leur soixantième anniversaire -à condition d’avoir cotisé pendant sept ans minimum au contrat. A partir de 55 ans, la cotisation est portée de 1 % à 1,50 % de leur rémunération brute annuelle. La garantie s'applique pour tout adhérent ayant exercé une activité professionnelle pendant au moins 5 ans dans la même entreprise et prend effet dès qu'il perçoit l'Allocation de retour à l'emploi. Les revenus financiers du salarié sont par ailleurs préservés, jusqu'à 18 mois après son licenciement, en versant un complément à l'Allocation chômage. De plus, les prestations d'AGAPE n'étant pas considérées comme un salaire, elles ne sont soumises à aucun impôt.

Créée en 1907, la CAMEIC avait pour vocation première d'aider les entreprises à faire face aux pertes pécuniaires liées à des interruptions forcées de l'activité. La société a peu à peu diversifiée son activité mais toujours dans cette même optique.



Publié le Vendredi 17 Octobre 2003 dans la rubrique Finances | Lu 1655 fois