Sommaire
Senior Actu

France – Premier bilan pour le centre d’appel pour les seniors de l'IdF ''Allô Violence Ecoute''


Lancé il y a un mois, le 26 janvier 2004, par Jean-Paul Huchon et Francine Bavay, président et vice-président de la région Ile-de-France, le numéro azur « Allô Violence Ecoute » reçoit en moyenne 20 appels par jours.

Ce centre d’appels, installé à l’hôpital Paul Brousse de Villejuif, sert d’interface entre les personnes en situation de maltraitance ou leur entourage familial et amical, et les différentes institutions pouvant intervenir pour les aider. La forte couverture médiatique du lancement a entraîné dans les premiers jours une forte demande auprès des psychologues, gérontologues et travailleurs sociaux.

Quatre types d’appels sont répertoriés : les signalements, les demandes d’informations, les témoignages, et les signalements renvoyés hors de la région. Petit à petit, les signalements remplacent les demandes d’informations, qui ont abondé au début. 575 appels ont été enregistrés depuis le lancement, 265 ont été traités.

Pour l’heure, aucun département ne se distingue plus qu’un autre par un nombre important d’appels : en moyenne 10 cas ont été signalés dans chaque département (81 pour les huit départements de la région).

Les signalements concernent le plus souvent des négligences passives (oublis, indifférence) et la maltraitance financière (privation, détournement). Beaucoup de cas associent plusieurs types de maltraitances (psychologique et financière, par exemple).

Numéro azur Allô Violence Ecoute : 0 810 600 209


Publié le Vendredi 27 Février 2004 dans la rubrique Divers | Lu 467 fois