Sommaire
Senior Actu

France – Pour une coordination gérontologique dans le département de la Charente


La Charente compte un maillage dense d'organismes au service des personnes âgées (caisses de retraite, maison de retraite, clubs du 3ème âge, les CCAS ou encore la Cramco), précise un récent communiqué du Conseil général. L'objectif commun des intervenants qui travaillent dans ces organismes, est d'assurer le bien être, au quotidien, des personnes âgées.

Et de souligner, que « ce foisonnement de services présente des avantages » mais aussi « des inconvénients. » En effet, il existe une solution pour chacun des problèmes que les personnes âgées peuvent rencontrer. En revanche, trouver le bon service peut rapidement devenir compliqué. De plus, sur un même territoire, des initiatives identiques peuvent avoir lieu sans concertation entre les différents intervenants du département.

Partant de ces constatations, l'Etat, puis le département, après les lois de décentralisation, ont décidé de créer une coordination gérontologique afin de créer un lien entre l'ensemble des partenaires intervenant sur le département, afin de coordonner, de faire circuler l'information et de mutualiser les actions. Fédérer les actions de chacun devrait permettre d'assurer la pertinence, la mutualisation des expériences et l'optimisation des coûts.

La coordination gérontologique a donc pour rôle d'informer et d'orienter auprès des professionnels, des personnes âgées et de leurs familles. Les six comités locaux de coordination gérontologique sont déployés sur chacun des six pays qui composent le département, précise encore le communiqué.

Ces comités se composent d'un président et d'un animateur. Le président, un élu du département, a pour rôle de mobiliser et réunir les partenaires. L'animateur assure l'organisation et la logistique des réunions, il collecte les informations sur les initiatives engagées sur le territoire et facilite la réalisation et la mise en oeuvre d'actions collectives.

Parmi les réalisations, on peut noter la réflexion sur le thème du soutien aux aidants familiaux. Ce projet a abouti à la mise en place de groupes de soutiens d'une dizaine de personnes. Ces réunions permettent aux aidants familiaux de rompre leur isolement, d'échanger leurs expériences et leurs difficultés. C'est aussi l'occasion d'approfondir leurs connaissances de la problématique du vieillissement grâce à l'intervention ponctuelle de médecins gériatres, d'un ergothérapeute ou d'une infirmière de santé service.


Publié le Jeudi 2 Décembre 2004 dans la rubrique Divers | Lu 2282 fois