Sommaire
Senior Actu

France – Plan canicule : le ministre de la Santé en tournée dans les hôpitaux parisiens


Philippe Douste-Blazy, le ministre de la Santé, s’est rendu dimanche 25 juillet dans huit hôpitaux parisiens pour juger de la mobilisation de ces établissements en cas de fortes chaleurs et a présenté la nouvelle campagne de communication qui sera lancée en cas de canicule.

Inquiet du retard que le plan canicule serait susceptible de connaître en Île-de-France, notamment en ce qui concerne le nombre de lits, il a désiré se rendre compte personnellement des moyens mis en œuvre pour éviter une nouvelle catastrophe sanitaire. Au terme de ses visites, le ministre s’est dit « un peu rassuré ».

Il est allé à la rencontre du personnel et des cadres des hôpitaux Cochin, Broca, La Salpêtrière, Robert-Debré, Saint-Antoine, Lariboisière, Garches et Antoine Béclère.

L’AP-HP (Assistance Publique-Hôpitaux de Paris) a fait état de 5 à 800 lits de plus par rapport à 2003, sur un total de 60 000 lits, auxquels peuvent être ajoutés 5 à 600 lits supplémentaires dans les 24h en cas de nécessité.

Le ministre a pu constaté la mise en place de listes de volontaires prêts à interrompre leurs vacances en cas de crise, et en a profité pour rappeler le « formidable effort d’anticipation » qui était mené. Il a également demandé, à titre exceptionnel, l’assouplissement de la législation régissant le quota d’heures supplémentaires entre le 1er juin et le 30 septembre.

Philippe Douste-Blazy a par ailleurs annoncé vendredi dernier à Paris le lancement d'un numéro indigo « Canicule info service » qui permettra, pendant tout l’été, de connaître les réflexes à adopter en cas de fortes chaleurs. Le 0 821 22 23 00 (15 centimes d'euros la minute), diffusera des messages pré-enregistrés de recommandations pour les personnes âgées ou les enfants. « En cas d'activation du plan canicule, une mise en relation automatique avec la plate-forme téléphonique du département concerné sera proposée », a-t-il ajouté, soulignant que « des télé-opérateurs pourront répondre directement aux personnes souhaitant obtenir des précisions » précise l’AFP.

Enfin des spots télévisés de 45 secondes présentant cinq conseils de prévention (boire, rester au frais, se rafraîchir le corps...), seront diffusés obligatoirement par les chaînes de télévisions hertzienne, et facultativement par les chaînes du câble en cas de déclenchement du niveau 2 d'alerte du plan Canicule. Un spot radio dans lequel le Pr San Marco, de Marseille, rappelle les mêmes conseils de prévention, pourra être diffusé « par toutes les stations de Radio France et par toutes les stations privées qui le souhaiteront. »


Publié le Lundi 26 Juillet 2004 dans la rubrique Divers | Lu 702 fois