Sommaire
Senior Actu

France – Plan Canicule, Philippe Douste-Blazy organise un test grandeur nature début juillet


Philippe Douste-Blazy ministre de la Santé, a annoncé ce matin lors d’une conférence de presse l’organisation d’une simulation du plan canicule les 5 et 6 juillet et est revenu sur l’état d’avancement du dispositif national dévoilé début mai.

« Un exercice va tester la réactivité des dispositifs d'alerte et de mobilisation. Cette simulation sera faite dans un endroit qui va rester secret pour plus d'efficacité », a déclaré le ministre de la Santé. Un véritable test grandeur nature mené dans un département précis et qui permettra de s’assurer de l’opérationnalité du Plan National Canicule (PNC), notamment de la bonne coordination de tous les acteurs au centre du dispositif (Météo France, l’Institut de Veille Sanitaire, le ministère de la Santé, les préfets en charge de cellules de crises départementales).

Pour cet événement exceptionnel de prévention, tous les services administratifs, les organismes de santé, les maisons de retraite ainsi que les bénévoles et les associations vont être mobilisés. Seront déclenchés les actions de sensibilisation (numéro vert) à destination du grand public et des professionnels, l’ouverture de lieux rafraîchis au grand public, et les plans Bleu (maison de retraite), Blanc (hôpitaux), Rouge (pompiers), Vermeil (recensement des personnes âgées).

Philippe Douste-Blazy a également fait le point sur l’ensemble du plan canicule lors de ce point presse auquel participaient Hubert Falco ministre délégué aux personnes âgées, William Dab directeur général de la Santé, Edouard Couty directeur de l'hospitalisation et de l'organisation des soins, Gilles Brücker directeur de l’InVS, Patrick Pelloux président de l'Association des médecins urgentistes hospitaliers de France, Pierre Carli directeur du Samu de Paris et Marc Giroud président de Samu de France.

Sur les 7 715 maisons de retraites et établissements accueillant des personnes âgées, 1 222 sont aujourd’hui équipées de pièces rafraîchies et l’installation est en cours dans plus de 1 800 autres. Le ministère de la Santé avait débloqué une enveloppe de 40 millions d’euros, assurant 40% du financement des appareils rafraîchissants. Les professionnels avec lesquels ont été conclus des partenariats ont présenté des appareils plus adaptés aux besoins des personnes âgées (split systèmes par exemple) au détriment de brumisateurs et climatiseurs.

Un tiers des hôpitaux et cliniques sont à ce jour équipés de pièces rafraîchies. Plus de 1 600 établissements restent à équiper : 550 ont déjà commandé l’équipement qui est en cours de livraison, les autres ne se sont pas encore manifestés malgré l’enveloppe de 20 millions d’euros promise par le ministère pour financer ces installations pour le moins bienvenues dans les unités de soins de longue durée où se trouve le plus grand nombre de personnes âgées.

L’autorisation d’embaucher des personnels supplémentaires et de déplafonner les heures supplémentaires a été accordée cette semaine par le ministère de la Santé aux maisons de retraite afin que ces dernières puissent faire face efficacement à une éventuelle canicule.

Enfin, le Conseil National de l’Ordre des médecins s’est engagé à mettre en place dans chaque département un numéro d’appel unique pour faciliter l’orientation des malades.

Grégory Glavier © Senioractu.com 2004


Publié le Mercredi 9 Juin 2004 dans la rubrique Divers | Lu 1616 fois