Sommaire
Senior Actu

France - Partage de logements seniors/étudiants : lancement de la charte 'Un toit, deux générations'

Dans le cadre de la promotion, du développement et de l’encadrement de l’habitat intergénérationnel, Mme Catherine Vautrin, secrétaire d’Etat aux Personnes âgées a annoncé ce matin lors d’une conférence de presse dans les locaux de l’Institut d’Etudes Politiques (IEP) de Paris, le lancement de la charte « un toit, deux générations » qui a pour vocation de s'appliquer à tout nouveau projet de logement senior/étudiant.


Cette charte nationale est constituée de quatre articles (voir pièce jointe en format word pour plus de détails). Elle a été mise en place par sept étudiantes de Science-Po, en collaboration avec la Fédération Nationale de Gérontologie (FNG). Comme le précise la responsable de ce projet, « elles [les étudiantes] sont entrées dans le concret et le pratique : qui ? comment et pour quoi faire ? Elles ont cherché à comprendre comment la cohabitation d’une personne âgée et d’un étudiant s’appliquait au quotidien, à mettre en place un modus vivendi » pour réaliser « une charte qui souhaite définir une éthique, une déontologie du logement intergénérationnel. »

Pour ce faire, après avoir compilé les diverses informations disponibles sur le sujet, elles ont interviewé des étudiants et des personnes âgées afin de pouvoir analyser les attentes des deux parties concernées. « Il n’est pas forcément évident de se rendre compte d’emblée des difficultés pratiques de mise en œuvre. Il n’est pas facile, aussi bien pour les étudiants que pour les seniors, de se projeter dans cette situation » précise l’une des jeunes filles. On regrettera d’ailleurs, à ce sujet, que les personnes interrogées ou tout au moins une partie d'entre elles, ne fassent pas partie des quelques binômes déjà existants en région parisienne ou sur Montpellier. Cela aurait permis de récupérer des témoignages provenant des cas concrets et en cours d’expérimentation.

Mais il s’agit dans un premier temps de commencer à encadrer ces initiatives, qui sont « au départ des idées généreuses et sympathiques mais qu’il faut structurer, car nous sommes dans le domaine de l’habitat, de l’intime et les choses vont d’autant mieux qu’elles sont organisées » précise Catherine Vautrin. Et ce, d’autant plus que cette expérience pourrait être développée, d’une part dans d’autres villes universitaires, mais aussi, au-delà de l’extension géographique, « dans le parc social -pour l’instant les personnes âgées qui partagent leur appartement doivent être propriétaires, ce qui réduit considérablement le champ des possibles- voire aux jeunes travailleurs, qui eux aussi rencontrent d’énormes difficultés de logement » précise la secrétaire d’Etat.

Parmi les associations qui mettent en relation des personnes âgées disposant d’une chambre libre à leur domicile avec des étudiants à la recherche d’un logement, citons le Pari solidaire, association créée en avril 2004 à Paris et ayant déjà mis en relation une trentaine de binômes personne âgées/étudiants ; Concorda Logis, créée en juin 2004 à Montpellier et ayant déjà mis en place une dizaine de binômes ou encore A tout âge, association créée plus récemment qui devrait démarrer son activité dans le logement social dans le sud de la région parisienne (92 et 94) avant l’été.

Charte_un_toit_deux_generations.doc Charte un toit deux générations.doc  (121.5 Ko)

Mme Catherine Vautrin à Science-Po © Senioractu.com 2005


Publié le Mardi 29 Mars 2005 dans la rubrique Intergénération | Lu 18870 fois