Sommaire
Senior Actu

France – Nouvelle étude de la DREES sur les retraites


Selon une étude de la Direction de la Recherche de l’Evaluation et des statistiques (DREES), les Français nés en 1934 ont liquidé leurs droits de retraite en moyenne à 60,3 ans, plus tôt que les générations précédentes. Pour les Français de la génération 1916 l’âge moyen de départ à la retraite est lui de 63,3 ans. Cette étude montre également les disparités réelles qui existent entre régimes et entre sexe. L’âge moyen des mono pensionnés au régime général a été de 61,5% alors qu’il est de 58 ans pour les fonctionnaires et de 54,6% pour les cotisants aux régimes spéciaux. Ces disparités s’expliquent par les différence d’âge minimum et d’âge légal entre les régimes. L’âge minimum de départ dans le régime général est de 60 ans. Des inégalités existent également entre les hommes et les femmes. Dans le régime du privé, les hommes partent généralement plus tôt que les femmes : 86% des hommes liquident leur retraite à 60 ans contre seulement 52 % des femmes. Les femmes sont donc plus nombreuses à partir à la retraite après 65 ans. Dans le régime public, la situation est inversée. 54% des femmes fonctionnaires ont liquidé leur retraite avant 60 ans, contre 40% seulement des hommes. Comme l’explique l’auteur de l’étude, Nicole Coeffic, « La plus grande fréquence des départs précoces chez les femmes provient en partie de ce qu’un grand nombre de mères d’au moins 3 enfants utilisent la possibilité qui leur est offerte de prendre leur retraite tôt, quel que soit leur âge, après au minimum 15 ans de service ». Cette étude permet de mieux se rendre compte de la réalité de l’âge des départs en retraite en France.


Publié le Mercredi 4 Juin 2003 dans la rubrique Retraite | Lu 734 fois