Sommaire
Senior Actu

France – Mme Vautrin fait le point sur les outils visant à lutter contre la maltraitance des seniors


Catherine Vautrin, secrétaire d’Etat aux Personnes âgées, a réuni le 14 décembre dernier les membres du Comité national de vigilance contre la maltraitance des personnes âgées en vu de faire le point sur la démarche « prévention – signalement – action » expérimentée cette année et d’envisager les différents outils à mettre en place dans le domaine de la maltraitance.

Selon le communiqué, cette réunion a été l’occasion de faire un bilan de la démarche « prévention - signalement - action » expérimentée dans 5 départements (Seine-Maritime, Eure, Eure-et-Loire, Loiret, Indre-et-Loire) de mars à septembre 2004 et d’envisager les modalités de généralisation du dispositif d’écoute téléphonique au niveau national. La mise en place des différents outils de sensibilisation venant en appui de cette généralisation - un numéro de téléphone national, un CD-Rom à l’attention des professionnels et un projet de brochure pour le grand public - a été étudiée.

Le plan stratégique « Violence et Santé », prévu par la loi de santé publique du 9 août 2004, ainsi qu’un point d’étape sur les travaux de la commission « Violence envers les personnes âgées et les personnes handicapées » ont également été présentés.

Enfin, trois groupes de travail vont être constitués sur les sujets suivants : mise en place d’un programme de gestion globale et coordonnée des risques de maltraitance dans les établissements sociaux et médico-sociaux ; intégration d’un volet prévention et lutte contre la maltraitance dans les formations sociales, paramédicales et médicales et enfin réflexion sur le phénomène de la maltraitance financière. Les travaux commenceront vers le 15 janvier 2005 et les conclusions devraient être présentées fin mars.

Et Mme Vautrin de rappeler « que la maltraitance des personnes âgées, qui concerne environ 5 % des plus de 65 ans et 15 % des plus de 75 ans, doit être combattue à domicile comme en établissement par tous moyens. La Secrétaire d’Etat […] a rappelé sa détermination à tout mettre en œuvre pour lutter efficacement contre ce phénomène. »

Etaient présents à cette réunion des représentants de la FHF, du CNRPA, d’ALMA France, de l’UNIOPSS, de la FNACCPA, de la Conférence Nationale des Directeurs d’EHPAD, de l’hôpital gériatrique de Lille, de la Fédération nationale des associations d’aides soignantes, de la fondation Méderic Alzheimer, de la DDASS des bouches du Rhône, de l’ADEPHA, de l’UNASSAD, du Centre interministériel de renseignements administratifs de Rennes, de la Direction de l’hospitalisation et de l’organisation des soins, la Direction générale de la santé et de la Direction générale de l’action sociale.


Publié le Jeudi 16 Décembre 2004 dans la rubrique Divers | Lu 2335 fois