Accueil
La Newsletter ▼
Facebook
Twitter
Rss
 
Divers

France - Masters, la première agence de mannequins seniors est née


La communication envers les seniors est en train de changer. Alors que la marque de cosmétiques Dove présente deux femmes seniors en 4x3 dans les couloirs du métro parisien, que Mireille Dumas invite en prime-time Jean-Paul Tréguer de Senioragency, pour évoquer les spécificités de la publicité « senior », une nouvelle agence de mannequins, « Masters », vient juste d’être lancée à Paris par Sylvie Fabregon et l’agence Contrebande.


« Tout le monde sait que les choses vont évoluer. On ne peut plus communiquer avec les seniors d’aujourd’hui comme on l’a fait avec ceux de la génération précédente » explique d’entrée de jeu Mme Fabregon directrice de cette agence.

Si « Masters » est un tout nouveau département au sein de l’agence Contrebande, en revanche Sylvie Fabregon a déjà travaillé dans le domaine du mannequinat pendant plusieurs années et s’est occupée de placer de nombreux modèles et comédiens pour le compte de différentes agences. « J’ai arrêté de travailler pendant deux ans, j’avais envie de faire autre chose. Je n’étais plus satisfaite par mon travail » indique-t-elle. Et d’ajouter « la dernière agence dans laquelle j’ai travaillé s’occupait de comédiens. C’est là que je me suis aperçu qu’il y avait vraiment quelque chose à faire. J’ai trouvé que les seniors avaient beaucoup de caractère ».

Sylvie Fabregon directrice de l’agence Masters
Consciente que les mannequins seniors étaient disséminés au sein de diverses entités mais que personnes ne s’occupait réellement de leur cas, elle se décide à lancer un département spécialisé dans ce créneau. Pour ce faire, elle prend contact avec l’agence parisienne Contrebande, déjà spécialisée dans les profils spécifiques (sportifs, enfants, femmes rondes, etc.) dans le courant du dernier trimestre 2004, pour lui proposer son idée. « On s’est rencontré, ils étaient d’accord » indique tout simplement Mme Fabregon.

Ainsi, depuis octobre dernier, le fichier de mannequins seniors de l’agence Masters n’a cessé de grossir et elle continue à recevoir cinq nouvelles candidatures par jour. « J’avais déjà quelques mannequins et Contrebande aussi. J’ai rappelé ceux que je connaissais, et puis, il ne faut pas oublier que le bouche à oreille va très vite dans cette profession ». Résultat, la semaine dernière, l’agence comptait déjà 345 mannequins (145 femmes et 200 hommes) âgés de 45 à 84 ans. « On leur fait faire des photos, ils passent des tests, on s’occupe d’eux » précise-t-elle. Ce ne sont pas tous d’anciens mannequins, certains sont novices dans le métier. Et d’ajouter, « On recherche principalement des individus qui dégagent quelque chose, bien dans leur peau, qui assument leur âge ». .../...

Publicité Dove dans le métro
Après quatre mois de préparation, l’ouverture officielle de l’agence Masters a eu lieu il y a une quinzaine de jours. Les mannequins seniors sont au rendez-vous et heureux de reprendre du service ou d’apprendre un nouveau métier. Quelques émissions de télé se sont déjà intéressées au concept, mais qu’en est-il des annonceurs ? Comment perçoivent-ils ce phénomène relativement nouveau ? Vont-ils faire évoluer leur campagne et abandonner leur jeunisme à tout prix ? Peut-être, mais le chemin ne fait que commencer et la route est longue…

Comme le soulignait récemment Jean-Paul Tréguer, directeur de l’agence de publicité Senioragency, « inutile de dire que ce traitement des « vieux » [ndlr : les rendant ridicules ou méchants] par les agences et leurs clients ne fait que refléter l’image de la vieillesse dans notre société hystériquement jeuniste. Inutile de dire aussi, que ces publicités déplaisent à une proportion grandissante de consommateurs expérimentés qui s’éloignent des excès des « pubards » en se disant que décidément « ils ne comprennent plus rien aux campagnes de pub »…

Selon Sylvie Fabregon, « les annonceurs restent encore frileux. Toutefois certains semblent prêts à démarrer. S’il y en a quelques uns qui se lancent, les autres suivront. Des clients nous demandent d’ores et déjà à voir les books de nos mannequins seniors. Ils s’y intéressent et ça c’est nouveau. » Mais un autre signe semble indiquer que ce marché est peut-être en pleine (r)évolution : les photographes de mode, dont certains très connus, s’intéressent aussi au phénomène. « C’est important » précise la directrice de Masters, « Je sais que lorsque les photographes s’y mettent, les annonceurs suivent. Ce sont eux qui décident de mettre en avant telle ou telle personne ».

« Tout comme Gap ou H&M, il faut désormais intégrer les seniors et les baby-boomers dans les campagnes. J’ai des hommes et des femmes de 50, 60 ou 70 ans qui sont superbes » souligne Sylvie Fabregon. « Quelque chose se passe. Les baby-boomers ont la cinquantaine, certains arrivent à 60 ans cette année, ils ne veulent plus qu’on leur parle comme on a pu s'adresser à leur parents. Ce sont ces gens là qui vont faire bouger les choses. »

Mannequin senior dans le catalogue automne/hiver 2004 d'Hermés
Il est vrai que traditionnellement dans les pays latins, l’image de la vieillesse ne s’affiche pas. Ce n’est pas le cas dans les pays du nord de l’Europe où, à l’instar de la campagne actuelle de Dove « Pour toutes les beautés », les magazines et les publicités n’hésitent à montrer les gens tels qu’ils sont.

Il existe d’ailleurs en Allemagne, depuis une dizaine d'années, une agence de ce type « Senior Model », créée par un ancien mannequin Christa Hocs. Selon elle, les medias vont être forcés de s’adapter à l’explosion du marché des seniors et aux réalités démographiques européennes. D’un point de vue purement économique, la relation est simple : si les seniors ne se reconnaissent pas dans les offres publicitaires, ils n’achèteront pas ou en tout cas, pas autant qu’ils auraient pu. Mme Hocs, ajoute qu’« en Allemagne, un tiers de la population a plus de 50 ans. En voyant des modèles de leur âge dans les medias, les seniors ont d’eux-mêmes une meilleure image. Ils se sentent acceptés. Désormais, l’âge n’est plus tabou ! » De son côté, Mme Fabregon espère bien qu’une fois que Masters sera lancée sur la France, des partenariats ou des échanges seront envisageables avec d'autres agences européennes.

Pour le moment, Masters souhaite rester discrète sur les contrats en cours. Toutefois, Mme Fabregon précise que des essais sont actuellement réalisés avec des mannequins de l’agence pour un parfum, pour une crème de beauté et plus novateur, pour une boisson énergisante. « J’ai aussi envie de faire des produits de luxe avec des seniors [ndlr : le maroquinier français Hermès a utilisé à plusieurs reprises dans son dernier catalogue de vêtements de la collection automne-hiver 2004 des mannequins seniors hommes], on le fait bien avec des acteurs. Ce n’est pas parce que l’on a plus de 60 ans que l’on ne s’habille plus ou que l’on ne se parfume plus, au contraire. Et puis les sexagénaires sont très belles en jeans. Cette génération de baby-boomers qui a bu du Coca toute sa vie ne va pas s’arrêter de consommer du jour au lendemain sous prétexte qu’elle a dépassé les 55 ans ! »

Et Sylvie Fabregon de conclure « je trouve que la série des quatre publicités de Dove sont très belles. Ce qui me plait, c’est qu’elles ne ciblent pas uniquement les seniors, elle sont dirigées vers les gens, vers tous les êtres humains. La beauté est tellement subjective… ». Le jour où les annonceurs tiendront le même discours, la partie sera enfin gagnée…

Lire aussi : Royaume-Uni – Une femme senior de 96 ans devient mannequin pour la marque Dove
Lire aussi : Allemagne – L’agence Senior Models : pour une publicité à l’image de la société
Lire aussi : France - Hermès utilise des mannequins seniors dans son dernier catalogue
Lire aussi : France - Les seniors : le « Punching Ball » de prédilection des publicitaires !*

Pour en savoir plus
Mastersmodels.com
48 rue Sainte Anne
75002 Paris
Tél : 01 40 20 44 02

VOS CANDIDATURES DOIVENT ETRE ADRESSEES A L'AGENCE MASTERS DIRECTEMENT. SENIORACTU.COM NE RETRANSMETTRA AUCUN DOSSIER. MERCI DE VOTRE COMPREHENSION.

Lu 152694 fois
Publié le Mardi 14 Mars 2006





Suivez-nous sur Facebook

Découvrez les 10 articles les plus :

Newsletter : restez informés par email