Sommaire
Senior Actu

France - Mamynoos, un nouveau concept de garde d'enfants intergénérationnel


D’un côté, l’intergénérationnel et la grand-parentalité sont à la mode, de l’autre, avec le mini baby-boom que connaît la France depuis quelques années, les parents se retrouvent de plus en plus confrontés au difficile problème de la garde de leurs jeunes pousses.

Fort de ce constat, un couple de journalistes, récemment parents, va ouvrir la semaine prochaine à Charenton (94) près de Paris, un nouveau concept de garde d’enfants à domicile intergénérationnel : Mamynoos.

« L’idée est venue, comme souvent, du problème de garde auquel nous étions nous-mêmes confrontés pour notre bébé » nous précise Frédéric Ploton à l’origine de ce concept. Et d’ajouter, « il nous a semblé pertinent de mettre en relation d’une part des parents confrontés à ce fameux problème de garde -comme nous l’étions nous-mêmes- et d’autre part des femmes entre 45 et 70 ans et donc expérimentées, fiables, sérieuses et qui ont de plus en plus souvent besoin d’un complément de revenus -jeunes retraitées, femmes dans emploi, femmes au foyer etc. Et puis nous avons constaté aussi que de plus en plus de femmes de cet âge là sont loin de leurs petits enfants, géographiquement, et sont très heureuses de garder d’autres enfants pour palier ce manque, mais aussi continuer à avoir une activité à des horaires souples, et continuer à se socialiser, en clair ne pas rester seules chez elles.

Mamynoos ne référence dans son fichier, que des femmes que l’équipe de direction a rencontré et sélectionné, souligne le communiqué. Et de préciser, « elles sont toutes en possession d’un certificat médical attestant de leur capacité à garder les enfants, mais aussi couvertes par la clause responsabilité civile de leur assurance. » Enfin, pour que le service soit optimum, et pour la sécurité des enfants, le nombre de ces derniers est limité à 3 pour une garde ponctuelle et 2 pour une garde régulière.

De leur côté, les parents peuvent choisir « la Mamynoo qui convient à leur enfant », en cas de désistement, la société s’engage à fournir une remplaçante dans un délai de deux heures. Par ailleurs, les Mamynoos sont tenues de rendre compte aux parents du déroulement des gardes grâce à un « Carnet de suivi ». Pour les « régulières », les parents se voient adresser un formulaire d’évaluation afin de corriger, si nécessaire, les « menus problèmes » qui peuvent survenir.

La gamme des services proposés est large. Elle va du besoin ponctuel à la garde de nuit, de jour, en semaine ou le week-end. Des options sont aussi proposées (appels afin de vérifier que tout se déroule bien, priorité en cas de besoins d’urgence…) Les tarifs sont indexés sur le Smic horaire (à partir de 7,50 euros/heure pour un enfant). En outre, le relèvement du plafond des montants versés au titre de l’emploi à domicile est déductible des impôts. La garde partagée entre parents qui le désirent est possible et le règlement des prestations peut s’effectuer par des Chèques Emploi Service.

Il semblerait que le concept séduise, puisque les créateurs de Mamynoos indiquent qu’ils commencent à recevoir certaines demandes, de la France entière, précise M. Ploton, alors que le service n’est disponible que sur Paris et la région parisienne (94 et 92). Le reste de l’hexagone est prévu pour fin 2005. Les candidatures de Mamynoos sont les bienvenues.



Publié le Mardi 26 Octobre 2004 dans la rubrique Société | Lu 4201 fois