Sommaire
Senior Actu

France – Maltraitance des seniors, un système pour suivre des signalements dès mai 2004


Un système d’information permettant un suivi en temps réel des signalements des cas de maltraitance des personnes âgées et des enquêtes sera opérationnel dès mai 2004, indiquait mercredi un extrait de la communication, en Conseil des ministres, de Hubert Falco, secrétaire d’Etat aux personnes âgées.

Estimant le nombre de personnes âgées maltraitées en France entre 700 000 et 800 000, le communiqué précise qu’une expérimentation, dont le lancement est prévu pour fin mars dans cinq départements, « prévoit notamment une campagne de sensibilisation destinée au grand public et la mise en place d’un système de réception téléphonique des signalements ».

Il s’agit des départements suivants : la Seine-Maritime, l’Eure, l’Eure-et-Loire, le Loiret, l’Indre-et-Loire.

Les violences infligées aux personnes âgées sont une réalité à domicile et en établissement, rappelle l’extrait de communication de M. Falco. La maltraitance peut emprunter les formes les plus diverses : psychologique, verbale, physique, médicamenteuse et civique. Elle ne se réduirait pas aux questions des moyens des établissements et relèverait d’un ordre bien différent.

La fermeté et des contrôles efficaces s’imposent, estime M. Falco. En ce qui concerne les établissements, cela nécessite parfois une décision de fermeture : en 2003, il a été procédé à 65 fermetures, précise le communiqué en ajoutant que ce type de décision nécessitait beaucoup de prudence car fermer un établissement pose le problème du devenir des personnes y résidant. Dans la plupart des établissements cependant la volonté de prévenir le risque de maltraitance est réelle et la sensibilisation des professionnels facilite la gestion de ce risque, estime M. Falco.


Publié le Mercredi 24 Mars 2004 dans la rubrique Divers | Lu 450 fois