Sommaire
Senior Actu

France - M. Mattei annonce 489 millions d’euros sur cinq ans pour le ''Plan Urgences''.

(2042 signes)


Jean-François Mattei a présenté le 30 septembre 2003 le “Plan Urgences”, plan global de modernisation des urgences. Doté de 489 millions d'euros sur cinq ans, dont 150 millions dès 2004, il couvrira toutes les étapes de la chaîne des urgences : de l'amont (premiers soins) jusqu'à l'aval (suivi médical).
Il aboutira à la création de 10 000 postes (praticiens hospitaliers, infirmiers, brancardiers, secrétaires médicales) et à l'ouverture de 15 000 lits de sortie d'urgences dits “lits d'aval”.

En aval des urgences, l’objectif est d’accroître les capacités d'hospitalisation.

Pour cela, le plan prévoit :

- d’organiser les urgences en réseau. L'accréditation des services d'urgences sera conditionnée à leur engagement dans un réseau associant les établissements sanitaires et médico-sociaux ainsi que les médecins libéraux.

- de renforcer le potentiel de lits de gériatrie de court séjour. Un plan pluriannuel destiné à individualiser des lits de court séjour gériatrique dans chacun des 207 établissements dotés d’un SAU a été lancé en 2002. Au terme de l’année 2003, 117 établissements doivent être pourvus de tels services. La mise en œuvre de ce programme doit être accéléré, afin de gagner une année par rapport à l’échéancier initial.

- de développer les équipes mobiles de gériatrie et les services de soins de suite. Les équipes mobiles de gériatrie permettront de dispenser des avis gériatriques nécessaires à la prise en charge des personnes âgées. 10 millions d’euros sont prévus pour 50 équipes en 2004, avec une montée en charge sur 3 ans, pour parvenir à la création de 160 équipes au total.

Par ailleurs, un programme de renforcement des services de soins de suite médicalisés va être mis en place. Il permettra de créer 15 000 lits médicalisés sur cinq ans pour un coût total de 130 millions d'euros.

Le “plan Urgences” prévoit également la mise en œuvre d'un plan de développement de l'hospitalisation à domicile (HAD), avec pour objectif de multiplier le nombre de places pour atteindre une capacité de 8 000 d'ici 2005.


Publié le Mercredi 1 Octobre 2003 dans la rubrique Divers | Lu 283 fois