Sommaire
Senior Actu

France – Lucien Abenhaïm affirme que le ministre ‘avait été alerté’


Dans un entretien accordé à la BBC et traduit par l’AFP, Lucien Abenhaïm, l’ex-directeur général de la Santé, a affirmé que le ministre de la Santé avait été alerté avant la vague de décès consécutive à la canicule qui a frappé la France en août. « Je n’ai pas accepté la responsabilité de ce qui est arrivé, j’ai démissionné pour pouvoir m’exprimer librement et expliquer calmement ce qui s’est passé », a-t-il déclaré. Selon Lucien Abenhaïm, cette hécatombe serait le résultat de trois paramètres. D’abord bien sûr, « les températures qui ont atteint des pics jamais vu en France depuis au moins 50 ans, ce qui n’a pas été le cas ailleurs en Europe ». Ensuite, l’ex-DGS met en cause le manque de personnel, soulignant « qu’en août, les gens partent en vacances et le personnel, dans les hôpitaux et les maisons de retraite est réduit ». Enfin Lucien Abenhaïm a insisté sur le fait que cette canicule n’avait provoqué « aucun décès parmi les enfants », alors qu’ils sont eux aussi particulièrement sensible à la chaleur. « C’est pourquoi je crois qu’il y a eu une certaine prévention, que certaines mesures efficaces ont été prises » a-t-il affirmé.


Publié le Jeudi 28 Août 2003 dans la rubrique Divers | Lu 310 fois