Sommaire
Senior Actu

France – Le port de prothèses auditives rééduquerait l’ouïe des malentendants


Le groupe de recherche " Prothèses auditives " du CNRS a étudié durant 4 ans, chez les malentendants appareillés, l'évolution des performances auditives, de la compréhension, de la mémoire, de l'attention, ainsi que des modifications psychosociales et psychopathologiques.

Le 7 novembre dernier, le Pr. Lionel Collet, directeur de l’équipe de chercheurs, a indiqué dans la conférence de presse de clôture du groupe de recherche que le port d’un appareil auditif chez un malentendant peut avoir des effets bénéfiques sur l'audition une fois la prothèse retirée.

Lorsque des personnes perdent des capacités auditives, leur cerveau "se réorganise" pour compenser ce handicap, explique le professeur. Quand certaines fréquences sonores élevées (plus de 2000 Hz) ne sont plus perceptibles, le malentendant tend à renforcer sa perception sur les dernières fréquences hautes qu'il saisit encore. Le port d'un appareil auditif pendant un mois permet d'inverser ce processus et de "normaliser la discrimination des fréquences", ce qui montre qu'une "réorganisation neuronale" peut intervenir même à plus de 80 ans, précise Lionel Collet.

Pour les constructeurs, ces travaux ont, selon lui, "une implication sur le réglage des prothèses" : il s'agit d'élargir autant que possible la palette des fréquences audibles pour favoriser la fameuse réorganisation neuronale, baptisée "plasticité" cérébrale.
D'après des études effectuées dans d'autres laboratoires du CNRS, les prothèses auditives influent aussi positivement sur certains aspects de la mémoire, l'humeur et la sensibilité émotionnelle.



Publié le Mercredi 12 Novembre 2003 dans la rubrique Santé | Lu 481 fois