Sommaire
Senior Actu

France - Le plan 'vieillissement et solidarités' en construction


Le ministre des Affaires sociales François Fillon a présidé le 2 septembre dernier la réunion d'ouverture, aux côtés d’Hubert Falco, et de Jean-François Mattei, qui marquait le début les travaux du plan "Vieillissement et solidarités"

Monsieur Fillon a présenté à la cinquantaine d'associations et organisations professionnelles, et aux institutions, le calendrier de travail.

Six groupes de travail thématiques “ pourraient se réunir dès le début de la semaine prochaine ” et rendre un rapport la dernière semaine de septembre, afin d'en faire la synthèse avant le 1er octobre, date prévue pour la présentation du plan interministériel.

Six groupes thématiques de travail ont été proposés :

- Un premier groupe de travail pourrait être consacré, d’une part à l’amélioration de la prévention, et d’autre part à l’élaboration et à la mise en œuvre d’un dispositif de veille et d’alerte.
- Un deuxième groupe de travail concernerait l’offre et la qualité de l’hébergement collectif .“ La canicule a souligné dans bien des cas l’insuffisance du bâti ainsi que les besoins d’adaptation ou de rénovation, voire simplement de mise aux normes. ”

- Un troisième groupe devrait analyser et faire des propositions concernant la vie à domicile. “ La prise en charge globale sociale et sanitaire, graduée selon les situations individuelles et associée à une coordination des intervenants a été fortement sollicitée durant cette période de crise. Il convient de renforcer cette coordination gérontologique. ”

- Un quatrième groupe serait consacré à la prise en charge sanitaire des personnes âgées. “ Il pourrait examiner sous l’autorité d’un représentant du Ministre de la Santé, l’organisation de la filière gériatrique ainsi que l’adaptation des métiers médicaux ou paramédicaux aux besoins du vieillissement de notre société. ”

- Un cinquième groupe devrait “ se consacrer plus généralement à la gestion des ressources humaines dans le domaine social et médico-social des personnes âgées. Cet ensemble comprend la formation et la validation des acquis de l’expérience, les statuts et la carrière des professionnels, ou encore les taux d'encadrement. ”

- Le dernier groupe aborderait la question des modalités et des sources de financement. “ Par ces termes, je souhaite que nous ne nous enfermions pas dans les réflexions, par ailleurs indispensables, sur la seule tarification des services et des établissements. Nous avons en effet besoin d’une réflexion plus générale sur le financement des personnes en difficulté, que cette difficulté soit liée à l’âge ou au handicap, c’est-à-dire à la dépendance. Des idées fleurissent dans ce domaine : on parle de cinquième risque, de suppression de jours fériés. Il faut s’y arrêter un moment, en explorer la nature, la portée ainsi que les solutions alternatives. Naturellement, une réflexion aussi large doit pouvoir associer les représentants des personnes handicapées également concernées. ”


Publié le Vendredi 5 Septembre 2003 dans la rubrique Divers | Lu 415 fois