Sommaire
Senior Actu

France – Le maire de Clichy tempête et s’indigne des conséquences de la canicule


Le maire socialiste de Clichy-la-Garenne dans les Hauts-de-Seine, Gilles Catoire, a réclamé aujourd’hui la réunion « de toute urgence » du Comité national des retraités et des personnes âgées dont il est membre « afin que toutes ses composantes puissent exprimer leurs attentes ». Le maire de Clichy, représentant de l’Association des maires de France à ce comité, estime « inexplicable » qu’un dispositif semblable à celui mis en place par crainte d’une crue n’ait pas été lancé par le gouvernement. « Des prévisions météorologiques montraient que l’éventualité de la canicule devait être prise au sérieux » affirme-t-il dans un communiqué. Il demande également que les centres de gériatrie, d’aide à domicile, les maisons de retraite et les services hospitaliers « soient traités financièrement comme viennent de l’être les agriculteurs ». Dès les premiers jours de la canicule, la ville de Clichy avait mis en place un dispositif d’urgence, mobilisant l’ensemble des services de la ville, pour « pallier les déficiences de l’Etat ». Selon M. Catoire, le « déficit d’action de l’Etat est évident quand on compare le triste bilan national avec celui de nos voisins européens, qui ont subi comme nous ces températures caniculaires ». La semaine dernière, le maire de Clichy a demandé une journée de deuil national à la mémoire des victimes de la canicule car, explique-t-il, « les dégâts en vies humaines sont comparables à ceux d’un tremblement de terre à l’échelle de la France ».


Publié le Mercredi 27 Août 2003 dans la rubrique Divers | Lu 391 fois