Sommaire
Senior Actu

France - Le groupe Orpea se porte bien et vient de dépasser le seuil des 10.000 lits


Le groupe Orpea, l’un des leaders français dans le domaine de la prise en charge de la dépendance, vient d’annoncer ses résultats pour le 1er semestre clos au 30 juin 2004 et le franchissement du cap « historique » de 10.000 lits et de 100 établissements.

Le chiffre d’affaires d’Orpea, a augmenté de 22.3% entre le premier semestre 2003 et le 30 juin 2004, selon le communiqué. Son résultat net d’exploitation, sur la même période, de 20% et son résultat net de 38%.

M. Le Masne, directeur financier du groupe, commente : « nous sommes satisfaits de ces performances qui montrent une croissance significative de notre résultat d’exploitation et une croissance forte de notre résultat net. Ces résultats découlent d’une discipline de gestion axée sur la maîtrise des charges dans un contexte de poursuite de la croissance organique au sein du groupe. »

Une structure bilantielle solide, puisqu’au 30 juin 2004, le gearing (ratio d’endettement sur fonds propres) du groupe s'élève à 1,9 contre 2,1 au 31 décembre 2003. Le groupe a pour objectif de ramener ce niveau d’endettement sur fonds propres à 1,6 à la fin de l’exercice. Le passage aux normes IFRS devrait ramener ce ratio à un niveau inférieur à 1 à fin 2005, en valorisant à leur « juste valeur » les actifs incorporels et corporels du groupe, précise le communiqué.

Par ailleurs, Orpea a franchi le cap symbolique des 10.000 lits et de 100 établissements, avec une première résidence à Ancône (Région des Marches), et l’ouverture d’une deuxième résidence à Nizza Montferrato (entre Milan et Turin, région du Piémont). Le nombre total de lits (ouverts, en restructuration ou en construction) s’élève maintenant à 10.017 pour un total de 106 établissements.

Après l’ouverture de la clinique psychiatrique de Meyzieu (69) au premier semestre, le second semestre verra la mise en exploitation et la montée en charge des EHPAD de Creil (60) et de Niort (79), des cliniques de soins de suite de L’Haÿ-les-Roses (94) et de Vence (06), ainsi que de la clinique psychiatrique d’Argenteuil (95). Le nouveau potentiel du groupe s’élèvera donc à plus de 2.760 lits en restructuration ou en construction, représentant 115 millions d’euros de chiffre d'affaires supplémentaire en année pleine.

Le Dr. J.C. Marian, PDG, souligne qu’« Orpea est confiant dans la réalisation de son objectif de chiffre d'affaires de 230 millions d’euros et de résultat net de 18 millions d’euros pour l’exercice en cours. Le franchissement du cap des 10.000 lits marque la capacité du groupe à poursuivre un solide modèle de développement, tout en réalisant un programme très important d’ouvertures de nouveaux établissements avec une croissance rentable. Les efforts de formation du personnel et les procédures mises en place sont au service d’une politique Qualité toujours aussi soutenue pour le bien-être des patients et des résidents. Et de conclure que le groupe est « en bonne santé dans un secteur très porteur », en effet au-delà de 85 ans, 20% des personnes doivent être en établissement, or, la France vieillit et la capacité d’accueil reste encore insuffisante.

Le groupe Orpea est coté au Second Marché d’Euronext Paris depuis avril 2002. Il fait partie du « clubs des 5 » avec plus de 5.000 lits, sur le marché français (avec Medica France, Sérience, Domusvi et Medidep). Une quinzaine d’autres acteurs représente de 2 500 à 5 000 lits.

*notamment en Europe du sud, précise M. Marian, qui souligne que le groupe s’y développe avec une extrême prudence, et privilégie l’Italie et à terme, l’Espagne, dans la mesure ou les processus d’autorisation sont assez semblables à ceux que nous connaissons en France.


Publié le Jeudi 14 Octobre 2004 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 4469 fois