Sommaire
Senior Actu

France – Le cri d’alarme des directeurs d’établissements pour personnes âgées

(1646 signes)


Dans un communiqué du 9 décembre, la Fédération Nationale des Associations de Directeurs d’Etablissements et services pour les Personnes Agées (FNADEPA) pousse un véritable cri d’alarme à destination des pouvoirs publics.

La Fédération dénonce un manque évident de moyens : « dans la plupart des structures en France, le fonctionnement de base est un fonctionnement de crise. » Et si la canicule de cet été est le paroxysme de cette situation de crise, la FNADEPA prévient qu'une épidémie de grippe ou de gastro-entérite pourrait s'avérer tout aussi dramatique et cela tout au long de l’année.

Le communiqué dénonce également la « chape de plomb » posée sur tout le secteur. Le trop long silence des directeurs « face à l’inacceptable » qui ont cautionné la pénurie de personnel, « demandant à tous, salariés, résidents et familles de se montrer raisonnables. »

Face à ce constat, la FNADEPA invite tous les responsables d’établissements à prendre « collectivement [leurs] responsabilités et exig[er] des pouvoirs publics qu’ils prennent les leurs .» Et d’insister : « c’est à ce prix (…) que le sort de nos vieux changera résolument. Cessons d’être des spectateurs (…) faute de quoi nous serons les complices de l’injure qui leur est faite. »

La Fédération souhaite pour cela un changement radical accompagné d’une « politique volontariste des pouvoirs publics en faveur des aînés. Par des crédits à la hauteur des ambitions et des enjeux. »

Le communiqué finit sur une note d’espoir : « nous voulons croire (…) que la société toute entière trouvera ou retrouvera en 2004 sa dignité, prenant en considération la souffrance, l’appel de nos aînés. »



Publié le Mercredi 10 Décembre 2003 dans la rubrique Divers | Lu 373 fois