Sommaire
Senior Actu

France - Le célèbre comique Jean Lefèbvre vient de décéder à l'âge de 84 ans


Le célèbre comédien comique Jean Lefèbvre, le dernier des Tontons Flingueurs encore vivant est décédé dans la nuit de jeudi à vendredi à Marrakech (Maroc) d'une crise cardiaque, à l’âge de 84 ans, a indiqué son épouse à l’AFP.

L’acteur est né dans le nord de la France, à Valenciennes, le 3 octobre 1919 d’un père maréchal-ferrant. Jean Lefèbvre a fait ses premiers pas sur scène grâce à des cours de chant avant de se lancer dans le théâtre. Puis il monte à Paris et fait ses débuts dans le cabaret « L'Amiral » avant de partir pour New-York où il jouera « La plume de ma tante », revue à sketches de Robert Dhery. De retour en France, Jean Lefèbvre apparaît sur les planches dans des comédies à succès comme « Les jumeaux » -qu’il avait récemment repris au théâtre des Nouveautés à Paris- puis à partir de 1951 il mènera parallèlement une carrière au cinéma.

Avec plus de 110 films à son actif Jean Lefèbvre fut l’un des acteurs comiques français les plus réputés, aussi bien au théâtre qu’au cinéma. Abonné aux rôles de gardien de la paix un peu niais, de cambrioleur raté, de mari cocu, on retiendra parmi ses personnages les plus connus : Fougasse dans la série des Gendarme de Robert Lamoureux avec Louis de Funès, le soldat Pitivier dans la trilogie de la 7ème Compagnie de Jean Girault ou encore Paul Volfoni dans les Tontons Flingueurs de Georges Lautner et Michel Audiard au dialogue, dont on n’oubliera jamais les célèbres répliques : « Écoute, on t'connaît pas, mais laisse nous t'dire que tu t'prépares des nuits blanches... des migraines... des « nervous breakdown », comme on dit de nos jours. »

Ironie du sort, France 3 avait programmé hier soir Ne nous fâchons du même Lautner où Jean Lefèbvre jouait le rôle de Léonard Michalon l’escroc un peu couard sur les bords, en compagnie de Linon Ventura, Mireille Darc et Michel Constantin. Il était revenu au théâtre dans les années 80.

« Son humour s'appuyait sur une expérience humaine profonde, riche, que tous ses amis appréciaient, et qui ne trompait pas son public de fidèles. Aux côtés de Lino Ventura, Bernard Blier, Francis Blanche, avec les dialogues de Michel Audiard, il représente l'un des meilleurs aspects du cinéma français, mais aussi du théâtre, car comme tous les vrais acteurs il a cultivé jusqu'au bout cette passion ». Le Premier ministre a salué en ces termes le talent de l’acteur.

De son côté, le ministre de la Culture Renaud Donnedieu de Vabres a rendu hommage à « ce grand acteur au sourire si doux qui a su divertir et toucher des générations entières de Français par ses interprétations truculentes ».

Amateur de jolies femmes il s’est marié quatre fois.


Publié le Vendredi 9 Juillet 2004 dans la rubrique Divers | Lu 3203 fois