Sommaire
Senior Actu

France - Le bus, transport à risque pour les personnes âgées ?

Scène de la vie quotidienne : aujourd’hui, 14h, dans le bus qui me ramène d’une conférence de presse, sur la ligne 84 au niveau de la place du Maréchal Juin dans le 17ème arrondissement de Paris. Un couple de personnes âgées attend à l’arrêt. Le bus s’immobilise. La femme monte par le devant du véhicule et son mari, qui marche à l’aide d’une canne, par la porte du milieu.


Le chauffeur, gentiment, indique au vieux monsieur qu’ « il est interdit, pour des raisons de sécurité, de monter par le milieu du véhicule ». La femme répond alors au machiniste, que si son mari, âgé de 94 ans, équipé d’un pacemaker et d’une prothèse au genou, monte par la porte du milieu, « c’est pour ne pas tomber lors du démarrage du véhicule. Cela lui est déjà arrivé une fois, ce qui l’a conduit tout droit à l’hôpital… »

S’ensuit alors une discussion où, même si tout le monde reste relativement poli et courtois, personne ne se comprend, ni n’essaie de comprendre ce que dit l’autre. Certes, le chauffeur campe sur ses positions et il a raison. Il est interdit de monter par le milieu ou l’arrière du bus pour des raisons de sécurité. Soit. En revanche, il est vrai que certains machinistes ont une fâcheuse tendance à démarrer en trombe et à freiner au dernier moment. Même pour des personnes « valides », il est parfois dangereux, avec certains conducteurs, d’avoir à rester debout. On risque à tout moment de se cogner assez fortement, voire de chuter.

La RAPT a beau indiquer les places réservées aux jeunes mamans, aux personnes handicapées ou âgées par de jolis macarons de couleur, elle ferait bien d’avertir son personnel que la chute d’une personne âgée peut s’avérer extrêmement dangereuse. Rappelons que passé l’âge de 65 ans, les chutes restent la principale cause de décès.

Or il suffit de prendre le bus dans la journée, pour s’apercevoir qu’un bon nombre d’utilisateurs ont dépassé l’âge de la retraite. C’est vrai que c’est un moyen de transport plaisant et pratique, et il faut qu’il le reste. Quoi de plus agréable pour traverser Paris ? Mais mesdames et messieurs les usagers, pensez à monter par l’avant du véhicule. Et surtout, mesdames et messieurs les machinistes, même si la saison des Grands Prix à redémarrer et que Renault est en bonne position, vous n’êtes pas sur le circuit de Magnycours, alors, s’il vous plaît, faites attention aux à-coups intempestifs qui ne sont pas toujours justifiés et qui peuvent être dramatiques si une personne âgée vient à tomber.

Quant au reste des passagers présents dans le bus, la moitié en a profité pour pester contre les « vieux » et l’autre moitié contre la RAPT…
France - Le bus, transport à risque pour les personnes âgées ?


Publié le Mercredi 6 Avril 2005 dans la rubrique Chroniques | Lu 6560 fois