Sommaire
Senior Actu

France - Le Snof propose de déléguer des actes médicaux afin de faire face à la pénurie d’ophtalmos


Alors qu’une récente étude de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM) prévoit une pénurie « très importante » d’ophtalmologistes dès 2008 (cf notre article du 5 février 2004 : Le vieillissement de la population augmenterait la demande de soins ophtalmiques) le Syndicat national des ophtalmologistes de France (Snof) a proposé à la fin de la semaine dernière de déléguer certains actes médicaux aux orthoptistes et opticiens

Le Syndicat a donc avancé vendredi dernier, « huit propositions concrètes pour une médecine de la vue de qualité et de proximité ». Ainsi le Snof souhaite voir « multiplier par deux le nombre de postes d'internes de la filière de formation en ophtalmologie dans les cinq ans », « favoriser l'installation des ophtalmos dans les régions sous-dotées », « recruter des ophtalmologistes de haut niveau dans les autres pays de l’Union européenne et à l'étranger », « renforcer et intensifier la formation des orthoptistes comme aides techniques de l’ophtalmologiste », « faciliter la complémentarité des structures et des plateaux techniques entre les secteurs public et privé », « développer les réseaux de santé », « élaborer des référentiels pour une meilleure efficience des professionnels, des structures et des moyens disponibles » et enfin « remettre à portée de tous les ophtalmologistes – et de leurs patients – les moyens techniques et instrumentaux les plus modernes et les plus performants ».

Par ailleurs afin des décharger les ophtalmologistes tout en maintenant la qualité du service, le Snof propose que les orthoptistes se voient confier « la mesure de l'acuité visuelle, la prise de tension, l'examen des muscles des yeux, aujourd'hui effectués par les ophtalmos », a précisé le vice-président du syndicat, Jean-Bernard Rottier, chargé d'une expérimentation dans la Sarthe comme le précise une dépêche AFP du 2 avril dernier. Enfin le syndicat estime possible une "collaboration avec les opticiens, qui pourraient renouveler certaines lunettes, dans certains cas", en respectant un cahier des charges.


Publié le Mercredi 7 Avril 2004 dans la rubrique Santé | Lu 438 fois