Sommaire
Senior Actu

France - Le Haut conseil pour l'avenir de l'assurance maladie face au défit du vieillissement


Le Haut conseil pour l'avenir de l'assurance maladie a été installé lundi 13 octobre. Cette structure, créée pour trois ans, reçoit des missions dévaluation et de suivi du système d’assurance maladie. Ses 53 membres, désignés par décret, devront pour cela auditer la situation financière des régimes d’assurance maladie, et formuler, le cas échéant, “ des recommandations ou propositions de réforme de nature à répondre aux objectifs de solidité financière et de cohésion sociale ”.

Un de ses premiers travaux sera de réfléchir à l’adaptation du système de protection sociale au vieillissement de la population française, alors que les projections tendancielles pour 2004 promettent un déficit de la sécurité sociale de 13,6 milliards d’euros.

Le 8 octobre dernier, François Fillon, ministre de la Famille, avait déjà annoncé en Conseil des ministres que “ le vieillissement avait un coût ”, laissant penser que les leçons de la canicule pourraient avoir été tirées au niveau du gouvernement.

Considérant à cette occasion “ qu’il fallait accepter d’assumer une part inéluctable d’augmentation des dépenses de santé, liée au vieillissement de nos sociétés et au progrès médical ”, M. Fillon a indiqué que le gouvernement avait prévu d’inscrire une enveloppe de 3,5 milliards d’euros au profit des EHPAD, soit 300 millions d’euros de plus que l’an dernier. Cette enveloppe, a ajouté le ministre, venant “ avant les mesures préparées dans le cadre du plan Vieillissement et solidarités ”.

M. Fillon a aussi précisé que le handicap resterait bien une priorité du gouvernement. “ Les dépenses de l’assurance maladie en faveur des personnes handicapées croissent. Les seules dépenses des centres médico-sociaux atteindront en 2004 la somme de 6,2 milliards d’euros, en progression de 6 %, soit 350 millions d’euros supplémentaires. A cela s’ajoutent les dépenses de soins en ville et dans les hôpitaux ”.

“ Ne nous cachons pas ces réalités ”, a conclu François Fillon.


Publié le Mardi 14 Octobre 2003 dans la rubrique Divers | Lu 359 fois