Sommaire
Senior Actu

France – Le CNAMTS va prochainement diffuser un guide de codage de la grille AGGIR


La Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) devrait prochainement diffuser un nouveau guide de codage de la grille AGGIR (Autonomie Gérontologique Groupe Iso-Ressources) qui apporte des précisions aux critères d'évaluation de la dépendance des personnes âgées, indiquait récemment un article de l’Agence de Presse Médicale.

Ce nouveau guide devrait permettre à la grille AGGIR d'être « plus performante » dans l'évaluation de la perte d'autonomie des personnes âgées et de ne pas « sous-évaluer cette dépendance », souligne l’APM, selon une source proche du dossier.

La grille AGGIR sert à mesurer le degré de perte d'autonomie d'une personne âgée. Elle est utilisée pour définir le niveau de financement de l'Aide personnalisée d'autonomie (APA), que ce soit à domicile ou en établissement. Elle classe les personnes âgées en fonction de leur perte d'autonomie dans des groupes qui s'échelonnent du GIR 1 (pour les personnes les plus dépendantes) au GIR 6. Seuls les GIR 1, 2, 3 et 4 donnent droit à l’APA.

Ce nouveau guide conserve les dix-sept activités -corporelles, mentales, domestiques et sociales- que les personnes âgées doivent accomplir lors de l'évaluation du niveau de leur perte d'autonomie, mais améliore par exemple l'évaluation de la capacité d'une personne âgée à faire sa toilette. On distingue désormais « la toilette du haut de la toilette du bas » du corps, « ces deux activités nécessitant des capacités motrices et fonctionnelles sensiblement différentes ».

Concernant les capacités cognitives, le critère dit de « cohérence » est également précisé par deux nouvelles variables. D'une part, la capacité de la personne âgée à communiquer seule, sans stimulation, et d'autre part son aptitude à se comporter de façon logique parmi les autres, précise l’APM. Ce texte complète également la méthode d'observation basée sur l'utilisation de quatre adverbes de questionnement (spontanément, totalement, correctement et habituellement) qui permettent de qualifier les activités demandées aux personnes âgées lors de l'évaluation.

Le nouveau guide met également l'accent sur la nécessité de « replacer le codage de la grille dans le contexte plus large d'une démarche d'entretien avec la personne et son entourage » afin de mieux appréhender la situation globale de la personne âgée. Enfin, cette nouvelle grille invite également à mieux respecter les choix, l'autonomie et les habitudes des personnes âgées, qui doivent être traitées comme des personnes à part entière.


Publié le Mercredi 5 Janvier 2005 dans la rubrique Divers | Lu 3559 fois