Sommaire
Senior Actu

France – Lancement de la campagne d'information sur le lundi de Pentecôte

Le gouvernement a lancé une grande campagne d’information, diffusée à partir d'aujourd'hui dans la presse écrite, visant à expliquer aux Français le pourquoi de la suppression du jour férié du lundi de Pentecôte et rappelant que « la fraternité n’est pas qu’un mot ».


Alors que le Conseil d’Etat vient juste de rejeter la requête de la CFTC qui lui demandait de suspendre la suppression du jour férié du lundi de Pentecôte, revenons sur cette nouvelle campagne d’information qui sera présente dans une grande partie de la presse quotidienne, nationale et régionale, entre aujourd’hui et le 9 mai prochain.

En tout, quatre visuels différents mettant en scène « les bénéficiaires » et « les acteurs » de cette journée de solidarité seront publiés d’ici la fatidique date du 16 mai. On pourra y voir dans un premier temps, une femme âgée, puis ensuite des Français au travail : un informaticien, une institutrice et enfin une jeune femme blonde devant son écran d’ordinateur.

Le premier visuel qui sera utilisé, sera celui montrant la dame âgée. Et le ministère de la Santé de préciser que « le choix d’une personne âgée plutôt qu’une personne handicapée pour le visuel d’entrée de campagne s’explique par le fait que la question du vieillissement est devenue essentielle dans notre société. En effet, de par l’accroissement de l’espérance de vie des Français, le nombre de personnes dépendantes est en augmentation permanente. Nous avons tous des personnes âgées dans notre entourage et la fraternité intergénérationnelle est l’affaire de tous . »

Par des messages qui se veulent décalés, cette campagne souhaite montrer qu’en travaillant le 16 mai prochain, les Français contribueront à financer des actions concrètes en faveur des personnes âgées et des personnes handicapées : « En travaillant le 16 mai, vous permettrez à cette femme de bénéficier d’une aide à domicile » ou encore « (…) cette femme facilitera les déplacements d’une personne handicapée dans son université ».

Le texte explicatif de la journée proprement dite sera identique pour les quatre visuels. Il met en avant le montant qui sera récolté par la CNSA grâce à cette journée de travail, soit deux milliards d’euros et précise que la caisse, garantira que les fonds seront exclusivement consacrés aux personnes âgées et aux personnes handicapées. De plus, il met en évidence des exemples concrets de ce qui peut être fait avec cet argent : maintien à domicile des personnes âgées, médicalisation des maisons de retraites ou encore le versement d’une prestation de compensation du handicap pour prendre en charge de façon personnalisée les surcoûts de toutes natures.

Enfin la campagne rappelle que grâce à cette journée, 30.000 emplois devraient être créés et bénéficiés aux personnes âgées, aux personnes handicapées mais aussi aux chômeurs. « Son utilité est donc double » a précisé le ministre de la Santé ajoutant « qu’une évaluation de la journée serait menée dès juin, à l'issue de laquelle on tirera les conclusions de ce qui marche ou non ».
L'un des quatre visuels de la campagne

Plan média

Autre visuel
Le budget de cette campagne s’élève à trois millions d’euros. Il sera financé sur les crédits que le gouvernement consacre aux campagnes de communications publique et non sur les fonds de la CNSA qui vient d’être mise en place.

Elle sera diffusée entre les 3 et 9 mai. Quatre parutions sont prévues dont la première aujourd’hui. Les prochaines auront lieu demain, puis le 7 mai et enfin le 9 mai.

Les visuels seront publiés dans les principaux titres de la Presse Quotidienne Nationale (Le Figaro, Libération, France Soir, L’Humanité, Le Monde, La Croix et L’Equipe) ; Métro et 20 Minutes ; Le Journal du dimanche du 8 mai ; la presse hebdomadaire régionale et la presse quotidienne régionale (61 titres de métropole et 4 titres des DOM) indique le ministère de la Santé.


Publié le Mardi 3 Mai 2005 dans la rubrique Divers | Lu 3402 fois