Sommaire
Senior Actu

France - La ville de Saint Etienne et ''le devoir de répondre aux besoins des aînés''

« Nous menons une politique volontariste en matière de médicalisation de nos résidences municipales car nous avons un devoir de répondre aux besoins de nos aînés » a récemment rappeler le sénateur-maire, Michel Thiollière lors de la venue à Saint-Etienne (42) de Catherine Vautrin, secrétaire d'Etat aux Personnes âgées, avant de poursuivre « l'objectif est de rendre les établissements stéphanois mieux adaptés pour accueillir des personnes de plus en plus âgées et de plus en plus dépendantes physiquement et/ou psychiquement ».


Michel Thiollière, sénateur-maire de Saint-Etienne
« Gérés par le Centre communal d'action social (CCAS), ils comprennent au total 1.086 lits, dont certains sont d'ores et déjà réservés aux personnes âgées dépendantes » indique un communiqué de presse de la mairie.

Et d’ajouter qu’ « outre les nombreuses rénovations engagées dans les différentes résidences », un nouvel établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) de 80 lits - dont 23 en centre ville- d’un coût total de 5,3 millions d'euros sera mis en travaux à la rentrée (en septembre 2005) pour une ouverture prévue courant 2007.

Par ailleurs, afin de favoriser autant que faire se peut le maintien à domicile, la ville souhaite « mener une action dynamique en faveur des personnes âgées en s'efforçant d'apporter, en partenariat avec les associations, les meilleures réponses à leurs besoins en termes de services ».

C'est le cas notamment avec tout ce qui concerne la mise en place de l'aide aux transports ou encore du portage journalier, de quelque 500 repas, géré directement la aussi par le CCAS. Ce dernier, subventionné à hauteur de 5,2 millions d'euros par la municipalité, se veut « un outil privilégié de mise en oeuvre de la politique sociale de la Ville ».

Etablissement public communal jouissant de la personnalité morale de droit public, doté d'une grande souplesse de fonctionnement, il permet d'apporter également un soutien non négligeable aux structures associatives telles que Amadis, l'AIMV ou encore la Croix Rouge qui effectuent un travail important en matière de services de proximité auprès des personnes âgées.

« Rappelons enfin, qu'au total, cette année, le budget des 14 résidences pour personnes âgées (1) s'élève à un peu plus de vingt millions d'euros » précise le communiqué.

(1). Bel Horizon, Les Camélias, Les Cèdres, Chavanelle, La Croix-de-l'Orme, L'Ensoleillée, Guinard, Les Hortensias, Les Lauriers, Mapad Buisson, Le Parc, Les Pères, La Rivière, La Terrasse.


Publié le Mardi 5 Avril 2005 dans la rubrique Divers | Lu 2576 fois