Sommaire
Senior Actu

France - La réforme de la tarification : d'accord ou pas d'accord ?


France - La réforme de la tarification : d'accord ou pas d'accord ?
Lors de la réunion du comité de suivi qui s'est déroulée le 23 juin dernier, Edouard Couty, Directeur de l'hospitalisation et de l'offre de soins, s'est exprimé sur la réforme de la tarification de l'activité de santé du 30 avril 2003. A cette date, 18 % des établissements - dont 33 % de maisons de retraites publiques autonomes et 8 % d'unité de soins longues durées - ont signé une convention, soit au total 1 727 instituts. L'objectif de cette réforme est de rendre plus équitable et plus transparent le mode de financement entre les secteurs d'hospitalisation du public et du privé. Elle permettrait ainsi davantage de collaboration entre les établissements de ces deux secteurs. Une soixantaine d'instituts testeront dès cette année ladite réforme, en attendant son application concrète à tous les établissements au 1er janvier 2004.

La FNADEPA -Fédération Nationale des Associations de Directeurs d'Etablissements et services pour Personnes Agées - s'inquiète quant à elle de la réforme tarifaire et de la modernisation des établissements. En effet, elle craint l'ébranlement des « logements foyers ». Ces résidences, qui auront mis une quarantaine d’années à se structurer, risquent de voir - via cette mesure - leur reconnaissance nationale retardée. Car le projet de la FNADEPA n'est autre que d'adapter ces établissements sur l'ensemble du territoire national. 30 propositions allant dans ce sens ont vu je jour grâce au groupe interministériel animé par M. Grunspan. L'organisme réclame donc que l'on identifie les "logements foyers" comme étant des "structures d'avenir". Il mentionne également le besoin urgent de moyens permettant à toutes les personnes âgées de choisir le logement de leur choix pour y finir leur vie. La FNADEPA remarque « qu'une réforme peut prendre son temps, pas une personne âgée qui vieillit ».


Publié le Lundi 7 Juillet 2003 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 739 fois