Sommaire
Senior Actu

France – La légion étrangère n’oublie pas ses vieux soldats


La Légion étrangère dispose à Puyloubier, près d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), d'une institution, pour ses vieux soldats, entièrement fondée sur la solidarité. Née en 1953 avec le don d'un petit château situé au pied de la Montagne Sainte-Victoire célébrée par Cézanne, l'Institution des invalides de la Légion étrangère peut recevoir dans des bâtiments fonctionnels et récemment modernisés jusqu'à 120 pensionnaires.

Le bâtiment principal d'hébergement a été édifié en 1954 grâce aux légionnaires eux-mêmes qui ont tous donné un jour de leur solde mensuelle durant une année. La seule condition pour entrer à l'institution est d'avoir été légionnaire, quelle que soit la durée du service, et être titulaire d'un certificat de bonne conduite.

La pension demandée s’élève à 950 euros par mois. Mais l'argent n'est pas un obstacle, des accommodements restent possibles. Si un ancien n'a pas assez de revenus pour payer le prix de la pension, l’institution lui demande 85 % de ses rentrées, tout en lui laissant dans tous les cas 110 euros pour ses frais personnels.

Ne bénéficiant d’aucune aide extérieure, les fonds nécessaires au fonctionnement de la maison sont collectés grâce à un pourcentage sur les bénéfices réalisés par les mess et foyers des régiments dans le cadre de la solidarité légionnaire. Autres sources de revenus : les ventes d’objets en céramique dans le magasin de souvenirs tenu par les pensionnaires et du vin estampillé Côtes de Provence issu de la culture des 40 hectares de vigne du domaine de l’institution.



Publié le Mercredi 12 Novembre 2003 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 544 fois