Sommaire
Senior Actu

France - La démarche de France 3 vis-à-vis de ses travailleurs âgés, un an après

Un an après avoir lancé le projet Equal « Moderniser avec les seniors », France 3 dresse le bilan. Les actions menées ont touché 220 personnes sur les 1 500 salariés quinquas de la chaîne publique. Elles se poursuivront en 2005, parallèlement à un autre grand projet. Le point avec Hélène Amoussou, chef de projet.


220 personnes ont participé aux initiatives mises en place par la chaîne. Sur une cible de 1500 salariés de plus de 50 ans, c'est peu, non ?

L'objectif n'était pas que tous les quinquas passent à travers les différents dispositifs, mais de mettre en place de petits groupes pilotes permettant à quelques salariés de la population ciblée de participer à ces dispositifs innovants. Tout le monde n'a donc pas pu participer. Il faut aussi ajouter à ces 220 bénéficiaires, la centaine de salariés qui ont souhaité avoir une reconstitution de leur carrière professionnelle et ainsi estimer le montant de leur future retraite.


Comment s'est faite la sélection ?

Nous avons sélectionné certaines régions, sollicité leurs DRH et responsables formation, envoyé des mails d'information aux quinquas concernés entrant dans les dispositifs que nous souhaitions tester. Certains se sont portés volontaires, d'autres non.


A quel type d'actions ont-ils participé ?

Par exemple, sept salariés volontaires, appartenant aux filières technique et administrative, ont participé au "rendez-vous mi-carrière." C'est un entretien qui leur permet de bâtir un véritable projet professionnel pour leur seconde partie de carrière que la DRH aidera ensuite à mettre en oeuvre, dans la mesure du possible. Une monteuse de 48 ans a ainsi proposé d'être une interface polyvalente dans la rédaction entre les jeunes en contrat de qualification ou en alternance, les tuteurs, les services RH, les organismes de formation des jeunes, les syndicats et les membres de la direction. Elle continue bien sûr d'exercer son métier, mais elle a choisi parallèlement de développer ce projet en plus.


D'autres exemples ?

Nous avons proposé à des salariés quinquas d'avoir des missions de tuteur ou encore de formateur dans l'objectif de faire partager et de transmettre leurs savoir-faire et de diversifier leurs activités. Une secrétaire et une documentaliste se sont ainsi portées volontaires pour partir au Burkina Faso former des salariés d'un groupe scolaire en bureautique et à l'organisation d'un système de classement d'une bibliothèque. Nous avons aussi proposé des parcours de formation individualisés. Une vingtaine de salariés se sont formés en bureautique, sur leur poste de travail mais aussi dans une salle dédiée à cette formation. Huit opérateurs prises de son de la région Méditerranée ont suivi un cursus sur l'audionumérique en ligne. Des actions de formation spécifiques ont été mises en place au profit des filières administrative, ouvrière et logistique...


Quelle suite comptez-vous donner à toutes ces expériences pilotes ?

Les actions qui auront bien fonctionné seront reprises, notamment à travers les différents chantiers du projet de l'entreprise (Projet Horizon 2008) et seront étendues. Nous allons également démarrer une action de capitalisation de nos bonnes pratiques (voir ce qui a fonctionné ou pas, ce que l'on peut reprendre ou non...), de mutualisation et de diffusion auprès d'un public de professionnels RH, d'organisations syndicales, du management et du grand public. Cette action essentiellement de communication, entre dans un nouveau projet, associé à celui d'Equallité, appelé JADE, Jeunes et Anciens Développent leur Emploi. Nous allons y associer salariés âgés et jeunes dans l'objectif de les faire travailler ensemble sur la mise en place de magazines télé courts. A suivre donc...

Propos recueillis par Corinne Dillenseger


Publié le Jeudi 20 Janvier 2005 dans la rubrique Emploi | Lu 1832 fois