Sommaire
Senior Actu

France – La canicule, particulièrement dangereuse pour les personnes âgées


La canicule qui frappe la France depuis plusieurs jours a déjà fait de nombreuses victimes, en particulier chez les personnes âgées. A Paris, le nombre d’admissions dans les hôpitaux est passé en quelques jours de 100 à 150 et la moitié des personnes concernées aurait plus de 60 ans. A ce jour on compte déjà une cinquantaine de morts en région parisienne. En effet, chez les seniors, les pertes hydrosodées peuvent être aggravées par une insuffisance rénale –20% chez les plus de 80 ans- et la prise de certains médicaments comme les diurétiques, utilisés en cas d’hypertension artérielle et d’insuffisance cardiaque. Par ailleurs, « si les enfants sont également très sensibles à la chaleur, ils sont en général bien surveillés alors que les seniors sont souvent seuls, sans personne pour les conseiller, dans des appartements non ventilés » affirme Jacques Kerdoncuff, commandant des pompiers de Paris. Il précise qu’« avec l’âge, la sensation de soif diminue. Il ne faut pas hésiter à aller voir un voisin qui est seul pour s’assurer qu’il boit suffisamment, qu’il va bien. Souvent, en été, les personnes âgées se claquemurent, toutes fenêtres fermées, de peur d’être cambriolées ».

Pourtant, beaucoup d’entre elles, admises aux urgences viennent des maisons de retraite où les infirmières ne sont pas assez nombreuses pour surveiller chaque patient. Le personnel manque aussi dans les services d’urgences avec cet afflux anormal de malades, alors que les hôpitaux travaillent déjà de manière tendue, avec 20 à 30 % de lits en moins. L’atmosphère est lourde dans les couloirs hospitaliers, tout le monde, personnels et patients, suffoque, panique et l’assistance publique tarde à réagir selon certains. Des médecins réclament l’aide du personnel soignant de l’armée afin de désengorger les services. Les urgentistes tirent aujourd’hui la sonnette d’alarme : « c’est aux médecins de garde, aux personnels des maisons de retraite et aux familles d’aider les personnes âgées, sinon les urgences risquent de ne pas pouvoir gérer la situation ».

Afin d’éviter la déshydratation, certains principes fondamentaux doivent être respectés pour les aînés. Bien sûr, il faut dans un premier lieu, s’hydrater. Mais contrairement à ce qu’on croit, boire beaucoup peut aussi être dangereux pour les personnes âgées. En effet, comme l’explique le professeur Jean-Louis Sanmarco de l’hôpital marseillais de la Timone : « Au-delà de 65 ans, on ne transpire quasiment plus et boire beaucoup peut provoquer des oedèmes des membres inférieurs, voire des poumons puisque l’eau n’est pas éliminée par la transpiration ». Il est donc plutôt conseillé aux seniors de se mouiller le corps avec des linges ou des brumisateurs, en particulier les avant-bras et le visage. Il faut ensuite adapter l’alimentation : manger beaucoup de fruits et de laitages, riches en eau. Il est également recommandé d’éviter un séjour prolongé dans un endroit non ventilé –comme une voiture-, de ne pas rester au soleil, éviter les efforts intenses, etc.


Publié le Mardi 12 Août 2003 dans la rubrique Santé | Lu 869 fois