Sommaire
Senior Actu

France – La canicule a servi les intérêts de la télésurveillance


L’après-canicule a été bénéfique au marché de la télésurveillance qui a vu le nombre de ses abonnés augmenter. Il s’agit cependant toujours d’un secteur limité qui ne compte que 200 000 personnes connectées, comme le rappelait l’AFP récemment.

En comparaison de ses voisins européens, la France présente un taux d’équipement relativement faible. « En Grande-Bretagne, 1,5 millions de personnes sont connectées et on estime qu’en Suède et au Danemark, toutes les personnes concernées sont équipées », souligne Jean-Pierre Neyrolles, responsable des services vie quotidienne chez Europ-Assistance.

Les principaux clients restent les compagnies d’assurance, de télésurveillance à domicile, quelques SAMU ou des associations.

Pourtant, le principe est très simple. On relie une base de transmission à la ligne téléphonique et on y ajoute un dispositif-médaillon ou bracelet portée en permanence par la personne. L’équipement revient à environ 30 euros par mois.

La télésurveillance revêt avant tout un aspect rassurant. Chez Europ-Assistance, par exemple, 90% des appels sont dits de convivialité, c’est-à-dire qu’il s’agit de personnes qui se sentent seules ou s’ennuient. Les 10% restant nécessitent une intervention mais seulement 2 à 5% relèvent d’une véritable urgence.

Ainsi, lors de l’été 2003, le surcroît d’appels enregistré a concerné pour l’essentiel des appels d’angoisse générée par la surmédiatisation de la canicule.

Certes, les entreprises de télésurveillance ont souscrit entre 25 et 30% de contrats en plus. Présence Verte, et ses quelques 40 000 abonnés, souligne d’ailleurs que la canicule « a fait deux fois moins de victimes chez leurs abonnés que la moyenne nationale. » Mais ni elle, ni Europ-Assistance (avec 20 000 abonnés) ne sont dupes. L’essor que connaît le marché correspond avant tout à la hausse des crédits accordés aux 792 000 personnes âgées recevant l’APA, par les collectivités locales et les caisses de retraite.

Afin d’attirer de nouveaux clients, Europ-Assistance vient de lancer la « surveillance-vie », donnant l’alerte dès que les capteurs placés dans un endroit stratégique de l’habitat, ne détectent plus de mouvement.


Publié le Mardi 20 Juillet 2004 dans la rubrique Aides à domicile | Lu 2717 fois