Sommaire
Senior Actu

France – La Région Ile-de-France lance les 16 premiers Emplois-tremplins

Jean-Paul Huchon, président de la Région Ile-de-France, Daniel Brunel, vice-président chargé de la formation professionnelle et Francine Bavay, chargée du développement social ont fait voter cette semaine, la création des seize premiers Emplois-tremplins par six associations de la région francilienne, qui sont dirigés vers les jeunes, les seniors et les personnes handicapées.


Pour Jean Paul Huchon, ces créations se veulent « une réponse concrète à une situation d’urgence sociale », rendue nécessaire par la fin programmée des emplois-jeunes et la dégradation de la situation économique.

Ces emplois d’utilité sociale sont tous des contrat à durée indéterminée, précise le communiqué. Ils s’adressent à des jeunes sans emploi de moins de 26 ans, à des chômeurs de 45 ans et plus, à des personnes sans emploi reconnues travailleurs Handicapés, sans condition d'âge et à des personnes sans emploi bénéficiant de l’allocation « Parent isolé » ou de l’allocation veuvage, sans condition d'âge.

Ces seize premiers emplois sont financés par la Région, via une aide annuelle de 15 000 euros pour un emploi à temps plein durant les trois premières années, puis dégressive de 12 000 à 10 000 euros les trois années suivantes. La formation des employés peut-être financée la première année à hauteur de 1.500 euros par salarié. Certains départements participent à hauteur de 3 à 3 500 euros par emploi sur leur territoire, 10% du salaire brut chargé devant restés à la charge de l’employeur.

Deux partenariats Emplois tremplins ont également été signé. L’un avec l’ANPE IDF, qui sélectionnera les candidats et l’autre avec la Conférence permanente des Coordinations Associatives de la Région Ile de France (CPCARIF) qui s’engage à informer ses adhérents (Crosif, Uraf, Orolep, Ardeva…) et à les aider à monter leurs dossiers.

Parmi ces premiers emplois notons que l’Association Vilcena de Vincennes dans le Val-de-Marne (94), qui s’occupe de l’accompagnement des personnes mobilité réduite (âgées ou handicapées) bénéficiera de cinq chauffeurs-accompagnateurs.


Publié le Vendredi 18 Février 2005 dans la rubrique Divers | Lu 3363 fois