Sommaire
Senior Actu

France – La Fnadepa s’inquiète de l’avenir de la profession


« On peut se livrer à bien des spéculations sur toutes sortes de faits dits « de société ». Sur toutes sortes de chiffres aussi… […] Aujourd'hui, 800 000 personnes âgées vivent en institution. D'ici 2020 un français sur trois aura plus de 65 ans. Tous ces vieux viennent et viendront grossir les rangs des maisons de retraite, comme une armée silencieuse que rien n'arrête. Que fait-on pour les accompagner dignement ? » s’interroge Claude Jarry, président de la Fédération Nationale des Associations de Directeurs d'Etablissements et services pour les Personnes Agées (Fnadepa).

Les adhérents de la Fnadepa se posent la question et s'inquiètent pour l'avenir. Et d’ajouter que « bien accompagner les plus dépendants cela implique de passer du temps auprès d'eux pour les regarder, les voir et les entendre : une solitude de vieille, un désespoir de vieux demandent du temps d'écoute. Pour « prendre soin » au sens propre, comme au sens figuré, il faut des personnels qualifiés et compétents… Des « pros » du grand âge, solidement formés. »

« Après la canicule de 2003, le plan vieillissement et solidarité apportait un vrai et grand espoir pour les personnes âgées, leurs familles et les personnels » précise le communiqué de cette fédération. « Si l'effort social est bien présent, les sommes induites par un jour férié travaillé sont insuffisantes puisque 50% seulement seraient consacrés aux personnes âgées ! Les ambitions affichées sont revues à la baisse, l'accompagnement reste insuffisant, le temps manque encore et la qualité attendue ne saurait être atteinte dans ces conditions » conclut le communiqué.


Publié le Mercredi 26 Janvier 2005 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 2517 fois