Sommaire
Senior Actu

France – La DREES se penche sur les pertes d’autonomie et chances de récupérations chez les seniors


Le numéro 349 de novembre 2004 de la revue « Etudes et Résultats » de la Direction de la Recherche des Etudes de l’Evaluation et des Statistiques (DREES) consacre cette édition aux risques de perte d’autonomie et chances de récupération chez les personnes âgées de 55 ans ou plus en se basant sur l’enquête de l’Insee Handicaps-incapacités-dépendance (HID).

L’enquête HID de l’Insee étudie les problèmes fonctionnels courants aux âges élevés (locomotion, vue…) ainsi que les difficultés à réaliser des activités quotidiennes élémentaires, sources de besoins d’aide et de prise en charge. Est ici étudié l’état de santé fonctionnel des hommes et des femmes âgés de 55 ans ou plus et son évolution deux ans plus tard, en considérant leurs risques de perte d’autonomie ou leurs chances de récupération au regard de certaines caractéristiques sociodémographiques.

En 1998-1999, la moitié des personnes âgées de 55 ans ou plus déclaraient avoir un problème
fonctionnel dont 20 % rencontraient aussi des restrictions sévères dans leurs activités
quotidiennes. Deux ans plus tard, plus des trois quarts des personnes qui se disaient, à ces âges, initialement indemnes de problèmes fonctionnels le sont toujours, mais près de 20 % déclarent la survenue d’une limitation. A contrario, parmi la moitié des personnes de 55 ans ou plus qui déclaraient des limitations fonctionnelles, une sur cinq n’en fait plus état. De même, 20 % de celles qui avaient des restrictions sévères se déclarent à nouveau plus autonomes deux ans après. Avant 70 ans, les femmes déclarent plus fréquemment que les hommes recouvrer une certaine autonomie, mais sont en revanche moins enclines à ne plus déclarer de limitations fonctionnelles. Les chances de récupération fonctionnelle ou de maintien de l’autonomie sont aussi plus importantes chez les diplômés.

Le risque de se trouver en situation de dépendance dépend donc non seulement de l’état de santé mais aussi de facteurs liés aux caractéristiques sociodémographiques. Il reste que les risques de décéder demeurent logiquement plus importants lorsque les problèmes fonctionnels
s’accompagnent de restrictions d’activité sévères.

L’enquête Handicaps, incapacités, dépendance (HID) est une enquête couvrant l’ensemble de la population (ménages vivant à domicile et en institution). Elle est constituée de deux vagues séparées de deux ans. La première vague a été réalisée auprès de la population résidant en institutions en 1998 et auprès de la population des ménages vivant à domicile en 1999. Les questionnaires étaient administrés en « face à face ».

La seconde vague a eu lieu en institutions en 2000 et à domicile en 2001. Les données de l’état civil ont permis de repérer les décès survenus entre les deux vagues parmi les personnes de l’échantillon. Parmi les personnes restantes, une partie n’a pas été ré-interrogée : les perdus de vue pour cause de déménagement (en particulier les personnes qui sont passées d’un ménage ordinaire à une institution et vice-versa), les personnes ayant refusé de répondre…

La population d’étude était constituée de 6 204 hommes et 10 757 femmes de 55 ans et plus lors de la première interrogation, représentative d’environ 14 757 000 individus. L’âge moyen était de 70,2 ans pour les femmes et de 67,8 ans pour les hommes.


Publié le Lundi 15 Novembre 2004 dans la rubrique Divers | Lu 1160 fois