Sommaire
Senior Actu

France – L’emploi des seniors fragilisé par les problèmes de santé

Selon une récente étude publiée cette semaine par la Direction de l'Animation de la Recherche, des Etudes et des Statistiques (Dares), les problèmes de santé fragilisent l’emploi des seniors, notamment ceux liés aux maladies professionnelles et aux accidents du travail.


Cette nouvelle étude indique que plus du quart des personnes de 50 à 59 ans étaient sorties prématurément de l'emploi en mars 2002. En moyenne, l'état de santé de ces personnes est nettement moins bon que celui des actifs occupés du même âge.

Par ailleurs, 42% des personnes sans emploi de plus de 50 ans déclarent souffrir d’une affection limitant leur capacité de travail contre 15% de celles occupant un emploi. En ce qui concerne les seniors sans emploi souffrant d’un problème de santé, 21% attribuent leur affection à un accident du travail ou à une maladie professionnelle, contre seulement 14% chez les 25-49 ans précise une dépêche de l’AFP.

« On ne sait pas dans quelle mesure la perte d'emploi est attribuable au problème de santé, mais l'existence d'un lien ne fait guère de doute : pour chaque classe d'âge, les « sans emploi » sont trois fois plus souvent atteints d'affections limitant leur capacité de travail que les personnes en emploi », indique la Dares.

Pour plus d’un tiers (36%) des seniors sans emploi, les ‘affections limitantes’ sont attribuées au travail. Elle concerne les membres ou le dos : « probablement des trouble musculo-squelettiques (TMS), pathologies en augmentation rapide depuis une décennie parmi les maladies professionnelles reconnues », note la Dares.

Et de souligner que les catégories socio-professionnelles ne sont pas égales face aux problèmes de santé. Plus d’un tiers des ouvriers âgés de 50 à 59 ans se retrouvent sans emploi et parmi eux, plus de 50% se déclare victime d'une affection suffisamment sérieuse pour limiter sa capacité de travail. Enfin, les problèmes de santé limitant la capacité de travail sont plus fréquents chez les hommes : 50% sont concernées contre 38% chez les femmes.


Publié le Vendredi 25 Février 2005 dans la rubrique Emploi | Lu 3524 fois