Sommaire
Senior Actu

France – FNADEPA : Six mois après la canicule, « rien n’a changé »


« Un an après la grogne des organisations professionnelles et six mois après la canicule : Rien n’a changé », indiquait le 18 mars un communiqué de la Fédération Nationale des Associations de Directeurs d’Établissements et Services pour Personnes Âgées » (FNADEPA).

Le plan « vieillissement et solidarité » du gouvernement Raffarin ne constituerait pas une réponse satisfaisante « au cri d’alarme lancé par les personnes âgées, leurs familles et les professionnels », selon l’association qui souligne, entre autre, que « les ratios en personnel n’évoluent quasiment pas » et que la demande du gouvernement des pièces de rafraîchissement dans les établissements mettra « une nouvelle fois à contribution la personne âgée et sa famille ».

« Force est de constater que l’électrochoc n’a pas eu lieu », estime l’association en considérant que les Français ont été « trompés » par le plan « vieillissement et solidarité » : « la moitié seulement des sommes récoltées par la suppression du jour férié ira effectivement à l’amélioration de la prise en compte de la dépendance des personnes âgées ». Le reste du montant serait destiné au secteur du handicap.

Selon la FNADEPA, les contraintes économiques menacent la qualité des prestations en établissements pour personnes âgées. Et de rappeler que « dans la plupart des structures en France, le fonctionnement de base est un fonctionnement de crise » qui a atteint son paroxysme avec l’extrême vague de chaleur récente.

Selon les estimations, en décembre, de l’INSERM, la canicule a provoqué en France le décès de 14 947 personnes entre le 4 et le 18 août 2003.


Publié le Lundi 22 Mars 2004 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 630 fois