Sommaire
Senior Actu

France – FHF, plus de moyens pour anticiper l’augmentation du nombre de seniors dépendants

Suite à la publication des résultats du sondage réalisé par la TNS-Sofres pour le compte de la Fédération hospitalière de France (FHF), son président Claude Evin, ex-ministre socialiste de la Santé entre 1988 et 91, a souligné lors d’une conférence de presse que la France devait absolument se donner plus de moyens pour anticiper l'augmentation attendue du nombre de personnes âgées dépendantes et notamment les malades d'Alzheimer, indique une récente dépêche de l’AFP.


Et M. Evin de citer en exemple « la sous-médicalisation » des établissements prenant en charges les personnes âgées. « Actuellement, le taux d'encadrement est de 0,18 infirmière par personne âgée. Il faudrait passer à 0,30. Cela coûte 1,2 milliard d'euros. Ce n'est pas insurmontable », a-t-il assuré, regrettant que « dans le débat sur la réforme de la Sécu, on n'ait pas abordé le sujet ». Selon l’ancien ministre, le financement pourrait venir « de l'impôt, des cotisations sociales, ou de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (Cnsa) ».

A terme, la Cnsa, financée par le produit de la Journée de solidarité, le 16 mai pour la plupart des salariés, devrait verser 850 millions d'euros par an pour les personnes âgées dépendantes, selon le gouvernement. Toutefois, pour la FHF, cette somme devrait se monter en 2005, à 200 millions d’euros seulement, en raison de « la longue montée en charge » de la Caisse instituée en 2004.

Autre problème, selon la FHF, 160.000 nouveaux cas d'Alzheimer sont attendus chaque année. Un chiffre très largement supérieur aux nouvelles places en "établissements" prévues par le gouvernement, à savoir 5.000 en maisons de retraite et 6.000 en soins infirmiers à domicile en 2005, précise la dépêche de l’AFP.

« C'est bien, mais pas à la hauteur des besoins présents et à venir », a commenté M. Evin, qui estime que la secrétaire d'Etat aux Personnes âgées, Catherine Vautrin, « mène un combat que nous soutenons. Elle a du mal a obtenir des arbitrages satisfaisants ».

« Droite ou gauche, il y a toujours eu une insuffisance de choix en faveur des personnes âgées », a reconnu l'ancien ministre de la Santé. Pourtant les besoins sont urgents. En terme de démographie, 2007 va représenter un pic avec l’arrivée dans le grand âge (entre 85 et 90 ans) des enfants issus de premier baby-boom, celui qui a eu lieu après le première guerre mondiale.

L’Association des Directeurs d’Etablissements d’Hébergements pour Personnes Âgées (ADEHPA), qui juge le plan Vieillissement et solidarité « notoirement insuffisant » a réagi en demandant la « tenue d’une conférence nationale sur l’aide aux personnes âgées fragilisées »

La FHF a été créée en 1924. Elle réunit 1.000 hôpitaux publics et autant de structures médico-sociales (maisons de retraites, etc.), soit presque l’ensemble des établissements du secteur public.

Lire aussi : France - 10 000 emplois dans les établissements accueillant les personnes âgées en 2004
Lire aussi : France - Presque 70% des Français jugent la prise en charge des seniors « insatisfaisante »


Publié le Jeudi 3 Mars 2005 dans la rubrique Social | Lu 2229 fois