Sommaire
Senior Actu

France - Enquête de la MSA sur l'état bucco-dentaire des seniors


Les Associations Régionales des Mutualité Sociale Agricole (MSA) de Basse Normandie, Bretagne et Pays de Loire, en partenariat avec les Facultés de Médecine et d'Odontologie et le CHU de Nantes, viennent de publier, pour le Grand Ouest, les résultats d'une enquête épidémiologique sur les risques liés à l'état bucco-dentaire des assurés agricoles âgés de 65 à 85 ans résidant à domicile.

Et de souligner que « jusqu'à aujourd'hui, il n'existait aucune donnée sur l'état dentaire et parodontal des plus de 65 ans en France ». La MSA espère donc combler cette lacune en réalisant pour le Grand Ouest, qui représente le quart de la population agricole française, la première grande enquête épidémiologique portant sur les personnes âgées au régime agricole.

Justifiée par le vieillissement de la population plus marquée actuellement en milieu agricole et l'absence de données permettant d'orienter une politique de prévention en direction des seniors, l'enquête s'est déroulée entre 2002 et 2003 et a concerné 1 225 personnes. La répartition est égale par sexe, avec un salarié pour quatre exploitants et un urbain pour deux ruraux.

Les résultats montrent que pour l'ensemble des personnes examinées, 35% présentent des besoins en soins conservateurs, 72,6% en soins de parodontologie, 18% en soins chirurgicaux et 90% en soins prothétiques. Ils mettent également en évidence l'existence d'un déficit de suivi bucco dentaire chez 80% des assurés. L'analyse des besoins en soins précise qu'un sujet sur quatre a des besoins urgents. Les personnes ont conscience, pour 80% d'entre elles, de leurs besoins en soins mais deux tiers n'envisagent pas de les réaliser. Il s'agit le plus souvent d'un renoncement progressif à prendre soin de sa santé ou d'un problème financier.

Et de rappeler que dès 2003, les Associations Régionales de MSA du Grand Ouest ont initié des démarches en direction des assurés seniors, nouveaux retraités et des diabétiques pour les inciter à réaliser des bilans bucco-dentaires et parodontaux complets auprès du chirurgien dentiste. Le financement de ces examens étant assuré par le FNPEISA.


Publié le Mercredi 1 Décembre 2004 dans la rubrique Santé | Lu 4115 fois