Sommaire
Senior Actu

France – Emission sur le suicide des seniors samedi prochain sur France 3 Ouest

France 3 Ouest diffusera samedi prochain à 12h50 une enquête de Véronique Veber intitulée « La maltraitance et le suicide des personnes âgées, un tabou » dans son émission hebdomadaire 12/14 Ouest.


Et de rappeler que selon un sondage de la Sofres, 77% des gens pensent que ce sont les adolescents qui se suicident le plus, alors qu’en réalité, ce sont les personnes âgées. Plus l’âge augmente et plus les taux de suicide sont importants. Le suicide d’un adolescent marque, certes, plus les esprits que celui d’un ancien. Pour les personnes âgées beaucoup parlent même de suicide rationnel voire légitime, mais ce raisonnement fait complètement abstraction de la souffrance de nos aînés…

En septembre dernier, les organisateurs du 3è forum sur la prévention du suicide chez les personnes âgées, soulignait que les décès volontaires chez les seniors étaient largement plus nombreux que dans les autres tranches d’âge, notamment chez les hommes de plus de 75 ans. Ces derniers connaissent en effet, un taux de mortalité de 150 pour 100.000 habitants, ce qui en fait le chiffre le plus élevé d’Europe, expliquait Michel Walter, chef du service psychiatrie au CHU de Brest, organisateur de ce forum. « La probabilité de se suicider à 20 ans est environ cinq fois moins élevée qu'à 75 ans, pour les hommes comme pour les femmes », remarque par ailleurs Florence Douguet, sociologue. Rappelons, que toutes tranches d’âge confondues, les décès par suicide représentent environ 20 pour 100.000 habitants. Le taux de suicide chez les hommes de 75 ans et plus, est donc 7.5 fois plus fort que la moyenne.

« Il faut en parler parce que c'est la catégorie qui se suicide le plus. Le tabou du suicide chez l'adolescent ou le jeune adulte est tombé, alors qu'il persiste vis-à-vis des personnes âgées », souligne le professeur Walter. Aujourd’hui, de plus en plus de personnes âgées mettent volontairement fin à leurs jours dans l’indifférence la plus totale. En France 3 500 personnes de plus de 55 ans n’ont pas la force d’aller jusqu’au bout. Avec 600 suicides par an, les Pays de la Loire et surtout la Bretagne sont des régions très touchées. Si la chape de plomb demeure, c’est que le sujet reste tabou. Dans les familles d’abord, où parfois le choc est si rude que l’on préfère se taire. Dans les maisons de retraite ensuite, où le personnel ne sait comment réagir face à ces actes pourtant de plus en plus fréquents.

Mais, si ce sujet est si tabou, c’est qu’il remet aussi en cause notre modèle de société individualiste où le « jeunisme » a tous les égards. Si nos aînés décident volontairement d’en finir, c’est surtout parce notre société les oublie et ne les respecte plus. En un siècle, l’image de la personne âgée a bien changé, passant de celle de l’ancien savant et respecté à celle du vieillard malade et ennuyeux. Solitude, dépression, maltraitances, tous les indicateurs de leur détresse sont à la hausse et peu d’initiatives sont mises en place pour que nos aînés reprennent goût à la vie.

« La maltraitance et le suicide des personnes âgées, un tabou »
Samedi 15 janvier 2005
France 3 - Ouest à 12h50


Publié le Jeudi 13 Janvier 2005 dans la rubrique Divers | Lu 4976 fois